Mot-clef

Histoire de france

Livres de la semaine – 16 septembre

Livres de la semaine – 16 septembre

Sélection des livres de la semaine. Israël, Amérique latine, idées politiques en Russie, États-Unis et religion.    Israël Jacques Bandelac, Les années Netanyahou, le grand virage d’Israël, L’Harmattan, 2022, 31€. Acheter le livre Fin connaisseur des méandres de la...

Après le contrôle de leurs frontières, les Britanniques veulent aussi récupérer leur culture

Après le contrôle de leurs frontières, les Britanniques veulent aussi récupérer leur culture

Le 12 décembre 2019 au soir, Boris Johnson a le sourire de celui qui vient de gagner un pari. Son parti est le grand vainqueur des élections anticipées qui viennent de se tenir. Plus de 360 sièges sur les 650 que compte Westminster. Du jamais-vu depuis 1987. Au slogan « Get Brexit Done » a répondu un raz-de-marée conservateur dans une grande partie de l’Angleterre et du Pays de Galles. Il n’est pas jusqu’aux bastions travaillistes du « mur rouge » qui n’ont pas répondu à l’appel de l’ébouriffant Boris Johnson. Ceux-là mêmes qui avaient massivement voté pour le Leave en 2016.

Brexit : la pêche, un enjeu de souveraineté

Brexit : la pêche, un enjeu de souveraineté

Le 24 décembre 2020, le Royaume-Uni et l’Union européenne ont signé l’Accord de coopération et de commerce (ACC), un vaste document de 2 530 pages qui lie les deux parties sur un champ de domaines variés couvrant la question de l’énergie, des transports, des marchandises, de la coopération policière et de la pêche. Si cette signature in extremis a été accueillie avec soulagement, un certain nombre de questions se sont rapidement posées et notamment au sujet de la pêche, dossier explosif dès l’origine des négociations pré-Brexit.

Pour la Royal Navy, demain ne meurt jamais

Pour la Royal Navy, demain ne meurt jamais

Les James Bond racontent toujours quelque chose de leur époque, y compris sur le plan naval. L’agent secret lui-même n’hésite pas à revêtir régulièrement son uniforme de commander de la Royal Naval Reserve, référence sans doute au passé de Ian Flemming au sein de la Naval Intelligence Division durant la Seconde Guerre mondiale. Du reste, comment imaginer que la Royal Navy n’apparaisse pas dans des films qui perpétuent la grandeur de l’Empire britannique, dont la flotte a longtemps été l’assurance-vie la plus éclatante ? Le dernier en date n’a pas échappé à la règle. Héros métallique de Mourir peut attendre, le destroyer HMS Dragon de type 45 tire une salve de missiles de croisière surface-terre contre une île perdue entre le Japon et la Russie.

Pin It on Pinterest