Votre espace client I Conflits sur les réseaux sociaux

Archives

Éditoriaux

  • Une autre Europe. Éditorial du n°21

    Une autre Europe. Éditorial du n°21

    Son succès a trompé Emmanuel Macron. Il attendait la fin de la vague populiste, mais les élections postérieures en Autriche ou en Italie l’ont relancée. Son élection ne signifiait pas que les anywhere l’avaient définitivement emporté sur les somewhere, pour reprendre les termes de David Goodhart.

    Lire la suite
  • Conflits HS n°09

    La géographie de l’énergie est celle de la puissance. Éditorial du hors-série n°9

    Vers 1500, les populations de la Chine et de l’Europe étaient identiques, entre 80 et 90 millions. Pourtant selon Pierre Chaunu, la force de travail de l’Europe était trois ou quatre fois plus importante grâce à son bétail, chevaux ou bœufs, et à ses moulins à eau et à vent.

    Lire la suite
  • L’effet Beyoncé. Éditorial du n°20

    L’effet Beyoncé. Éditorial du n°20

    Nous l’appellerons « effet Beyoncé ». Le 5 novembre 2016, Hillary Clinton était l’invitée vedette d’un concert de Beyoncé et de son mari Jay-Z à Cleveland, dans l’État clef de l’Ohio. Les chanteurs appelèrent à voter pour la candidate démocrate : « Je vous présente la future présidente des États-Unis » se hasarda à prédire Jay-Z, moins efficace comme prévisionniste que comme homme d’affaires.

    Lire la suite
  • Ne faites pas dire n’importe quoi au football. Éditorial du n°19

    Ne faites pas dire n’importe quoi au football. Éditorial du n°19

    Le Mundial est terminé. Comme d’habitude, les analystes ont vu dans ses résultats la manifestation des rapports de force mondiaux. Modernes haruspices, ils cherchent à lire l’avenir en examinant non plus le foie des taureaux, mais les mollets des joueurs.

    Lire la suite
  • Le brouillard de la guerre. Éditorial du n°18

    Le brouillard de la guerre. Éditorial du n°18

    Les militaires parlent du « brouillard de la guerre » : ils désignent ainsi l’incertitude qui affecte les combats et que Clausewitz comparaît au brouillard, mais aussi au clair de lune ; les deux phénomènes déforment les réalités et les brouillent, elles empêchent de décider avec lucidité. À l’époque où Clausewitz écrivait, le terrain où les armées s’affrontent constituait l’essentiel de ce « brouillard ».

    Lire la suite
  • Promis, juré. Éditorial du n°17

    Promis, juré. Éditorial du n°17

    Nous avons établi un classement de la puissance globale. Le mérite en revient à toute la rédaction de Conflits et tout particulièrement à Jean-Marc Holz. Son travail méticuleux et ingénieux permet de mesurer la puissance dans tous ses aspects, géographique, démographique, économique, technique, militaire, politique, social… Ce qui justifie la formule « puissance globale ».

    Lire la suite
  • Méfiez-vous des rêves. Éditorial du hors-série n°7

    Méfiez-vous des rêves. Éditorial du hors-série n°7

    Les États-Unis sont tellement vastes que chacun peut y trouver quelque chose à aimer et quelque chose à détester. L’économie libérale ? Les inégalités ? La peine de mort ? Le patriotisme ? La libéralisation du cannabis ? Le Black Caucus ? Manhattan? Le Vieux Sud? La route 66 ? L’individualisme ? Les évangélistes protestants ? Les contestataires et les utopistes de la côte Ouest ? Le « politiquement correct » ? Steve Bannon? Obama ? Trump? Roosevelt ? Reagan ? Cochez les cases qui vous conviennent.

    Lire la suite
  • Le retour de la "Grande idée". Éditorial du n°16

    Le retour de la « Grande idée ». Éditorial du n°16

    Au « grand dessein » atlantiste proposé par Kennedy en 1962, le général de Gaulle avait opposé ce que les historiens ont qualifié de « grande idée »: constituer un axe franco-allemand aussi autonome que possible face aux États-Unis, en faire le moteur de la construction européenne, assurer ainsi à la France le rôle de leader politique de la Communauté.

    Lire la suite
  • Qui est l’ennemi ? Éditorial du n°15

    Qui est l’ennemi ? Éditorial du n°15

    Depuis la dialectique de Socrate, la pensée occidentale vit en couple. La géopolitique, dont Thucydide peut être considéré comme l’initiateur, n’échappe pas à cette règle. Il a mis en lumière l’opposition entre terre et mer dont il a fait le plus célèbre de ces couples et qui a nourri la réflexion des géopoliticiens allemands et anglo-saxons. On peut le regretter car il a évincé tous les autres, déjà présents chez Thucycide – force/ruse, paix/guerre, dominants/dominés, forts/faibles… et, enfin, amis/ennemis.

    Lire la suite
  • Conflitshsn6 Edito

    L’enfer et les bonnes intentions. Éditorial du hors-série n°6

    Le Moyen-Orient vit en enfer, nous dit Georges Corm dans l’entretien qu’il nous a accordé. Mais il croule moins sous les bombes que sous les bons sentiments.

    Lire la suite
Page 1 sur 3123»