Livre – La guerre du Pacifique a commencé en Indochine 1940-1941

28 décembre 2019

Temps de lecture : 3 minutes
Photo :
Abonnement Conflits

Livre – La guerre du Pacifique a commencé en Indochine 1940-1941

par

 

Les événements de la période 1940-1941 qui se sont déroulés en Asie sont mal connus, or ils sont d’une grande importance pour l’histoire de la Seconde guerre mondiale, comme celles du Japon, de la décolonisation et du Vietnam. Le mérite de Franck Michelin, spécialiste de l’histoire du Japon contemporain, professeur à l‘université de Tokyo, chercheur à l’Institut d’Asie orientale et à la Maison franco-japonaise, est d’avoir élucidé cet épisode peu étudié en se penchant sur des archives japonaises largement inédites. Le 23 septembre 1940, l’armée japonaise viole la frontière indochinoise malgré la conclusion d’un accord à Hanoï quelques heures plus tôt. Il s’agit d’une étape décisive de l’affrontement nippo-américain. Ainsi le Japon compte faire plier Chiang Kai-shek en lui ôtant l’espoir de voir les Américains voler à son secours. Mais pour cela, il doit d’abord transformer l’Asie orientale et le Pacifique occidental en une forteresse inexpugnable ; il s’agit aussi pour le Japon de bâtir un bloc militaro-industriel qui le rendra indépendant de la toute puissance américaine et lui donnera les moyens de détruire le statu quo occidental en Asie orientale. L’Indochine est appelée à tenir une place cruciale en devenant la première pierre de la « Sphère de coprospérité de la Grande Asie orientale », expression employée pour la première fois le 1er août 1940, soit au moment où furent entamées les discussions avec la France visant à déterminer les conditions de l’utilisation du Tonkin par Tokyo à des fins militaires.

Pour l’Indochine française, c’est le début de près de cinq années d’occupation, qui aboutissent, le 9 mars 1945, à l’élimination de la présence française. Le Japon vise à mettre en œuvre une nouvelle politique, l’expansion vers le Sud-est asiatique et le Pacifique a pour but de détruire l’ordre imposé par les États occidentaux en Asie orientale. Mais cette occupation japonaise met en place un engrenage : plus le Japon resserre son étreinte sur l’Indochine plus l’attitude américaine tend vers l’intransigeance. Pourtant le Japon a tenu à ménager la France face à un ennemi commun anglo-saxon. En effet, contrairement à d’autres territoires où il joue le jeu des indépendances, comme en Indonésie avec Suharto et Hatta, le Japon a maintenu la domination coloniale française jusqu’à la plus grande partie du conflit jusqu’au moment où il aura la possibilité de placer son candidat sur le trône. Le jeu de dupes de la cohabitation franco-japonaise se poursuit jusqu’au 9 mars 1945, lorsque le Japon écrasa les forces françaises. Aussi l’action des forces nippones a pour conséquence de précipiter l’indépendance du Vietnam, du Cambodge et du Laos, et déclenche la guerre d’Indochine. Après la reddition du 15 août, les forces japonaises, pourtant censées maintenir l’ordre avant l’occupation des forces chinoises et britanniques, prennent un malin plaisir à laisser Hô Chi Minh s’emparer du pouvoir le 2 septembre avec la complicité des Américains qui n’ont pas compris qu’ils ont affaire à un communiste. Ce jour-là, c’est devant des soldats japonais qu’il déclare l’indépendance du Vietnam. D’ailleurs, environ 600 militaires japonais auraient combattu pour le Viêt-Minh, le mouvement indépendantiste vietnamien. Pour le Japon, nouvel allié de l’Allemagne, ce fut la première étape de l’expansion vers le sud qui mena, quinze mois plus tard, à l’éclatement de la guerre du Pacifique. Fruit d’un long travail de recherche et d’analyse d’archives françaises et japonaises, ce livre explore le rôle du Japon, longtemps resté absent des études sur le second conflit mondial et sur les origines de la guerre d’Indochine, bien qu’il ait précipité la crise qui allait changer pour toujours le destin de l’ancienne colonie indochinoise, ainsi que celui de l’ensemble de la région Asie-Pacifique.

 

La guerre du Pacifique a commencé en Indochine 1940- 1941,Passés composés, Franck Michelin.

 

À propos de l’auteur
Eugène Berg

Eugène Berg

Eugène Berg est diplomate et essayiste. Il a été ambassadeur de France aux îles Fidji et dans le Pacifique et il a occupé de nombreuses représentations diplomatiques.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest