Votre espace client I Conflits sur les réseaux sociaux
Chronologie : juin-août 2018

Chronologie : juin-août 2018

Chaque numéro de Conflits comporte la chronologie du trimestre passé. Dès la fin du numéro, nous publions ces chronologies dans leur version « longue » (par manque de place, nous ne retenons que les dates les plus significatives dans le numéro « papier »). Avec le temps, vous disposerez ainsi d’un outil exceptionnel pour retrouver un événement que vous auriez oublié.

La chronologie est rédigée par Hadrien Desuin, Pascal Gauchon et Jean-Baptiste Noé. Elle a été publiée dans le numéro 19 de Conflits. Si vous souhaitez acheter ce numéro au format numérique, rendez-vous sur la e-boutique de Conflits en cliquant ici.
1er juin. Espagne et Italie

Le gouvernement populiste mené par Giuseppe Conte est finalement accepté par le président de la République italien. En Espagne, Mariano Rajoy est renversé par les Cortès et remplacé par le socialiste Pedro Sanchez. Le 10 juin, le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini interdit à l’Aquarius de débarquer 600 migrants en Italie. Le président Macron l’accuse de « cynisme » et d’« irresponsabilité », il se voit accusé d’hypocrisie par Matteo Salvini. Le 21 juin, Macron joue la surenchère en parlant de la « lèpre » populiste et nationaliste qui progresse en Europe. À la fin août, il se félicite du « retour des identités en Europe ». Comprenne qui pourra.

3 juin. Slovénie

Le conservateur Janez Jansa, que l’on dit proche de Viktor Orban, arrive en tête aux élections législatives.

5 juin. Amérique Latine

Le Venezuela est exclu de l’Organisation des États américains à la demande de Washington.

9 juin. Monde

Le sommet du G7 au Québec consacré au libre-échange tourne au fiasco. Un communiqué commun est difficilement élaboré, mais Donald Trump retire sa signature après des critiques de Justin Trudeau.

12 juin. États-Unis/Corée du Nord

Donald Trump et Kim Jong-un se rencontrent à Singapour. Peu d’annonces concrètes en sortent.

15 juin. États-Unis/Chine

Washington décide que les droits de douane sur certaines importations de Chine seront augmentés de 25 % ; Pékin riposte en taxant 659 produits américains. Ces mesures s’appliquent à partir du 6 juillet et sont augmentées en août. Le 21 juin l’Union européenne adopte des mesures de rétorsion contre plusieurs produits américains (jeans, motos, bourbon).

17 juin. Grèce/ « Macédoine »

Les deux pays s’accordent sur le nom de « Macédoine du Nord » pour l’ancien territoire yougoslave ; le problème date de 1991, la solution provoque de nombreuses réactions hostiles.

17 juin. Colombie

Le candidat de droite Ivan Duque est élu président avec 52 % des voix.

17 juin. France

Christiane Taubira révèle qu’elle rêve de « découper en lamelles » Vladimir Poutine.

18 juin. Monde

Un rapport de la Rand Corporation préparé pour le Parlement européen estime à 209 milliards de dollars le coût du terrorisme en Europe de 2004 à 2016.

19 juin. États-Unis

Washington quitte le Conseil des droits de l’homme de l’ONU qu’il juge partial envers Israël.

21 juin. États-Unis

Selon le Bureau du recensement, la population blanche non hispanique a baissé en 2016 pour la première fois.

21 juin. OTAN

Le secrétaire général de l’OTAN Jans Stoltenberg déclare à Londres : « Il n’est pas évident que le lien transatlantique survivra pour toujours ».

22 juin

La province du Gauteng en Afrique du Sud annonce qu’elle va commencer à expulser des fermiers blancs sans compensation.

24 juin. Turquie

Malgré les sondages et les prévisions des experts, Recep Tayyip Erdogan est réélu président dès le premier tour avec 52,6 % des voix. Dans la foulée un décret révoque 18 000 fonctionnaires ; le nombre total des radiés depuis 2016 s’élèverait à 130 000.

26 juin. Union européenne

L’Union décide d’entamer des négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine mais, par crainte de réactions hostiles, elles ne commenceront qu’en juin 2019, après les élections européennes.

28 juin. Libye

Le général Haftar annonce la reprise de Derna aux islamistes.

28 juin. Syrie

Lafarge est mis en examen pour avoir financé Daesh en Syrie.

29 juin. Union européenne

Le sommet sur l’immigration accouche d’un accord bancal. On parle de « centres contrôlés » (et non « fermés »), de répartition des migrants…, mais sur une base volontaire pour chaque pays.

1er juillet. Mexique

Le candidat de gauche Andres Manuel Lopez Obrador est élu président avec 53 % des voix. Son parti, le Mouvement de régénération nationale, gagne aussi les élections législatives. La campagne a été émaillée de nombreuses violences avec plus de 140 assassinats de candidats et de politiciens.

5 juillet. Monde

Boeing et Embraer créent une filiale commune dans le secteur des avions régionaux, deux jours après un accord similaire entre Airbus et Bombardier.

7 juillet. Philippines

Le président Duterte annonce qu’il est prêt à démissionner si on lui apporte des preuves concrètes de l’existence de Dieu. Les selfies sont acceptés.

7 8-9 juillet. Royaume-Uni

Le secrétaire d’État chargé du Brexit, David Davis, puis le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson démissionnent ; ils reprochent à Theresa May d’être trop molle face à l’Union européenne.

9 juillet. Chine/Europe

À Sofia se réunissent la Chine et 16 pays d’Europe de l’Est (de l’Estonie à l’Albanie) pour développer leurs relations dans le cadre des routes de la soie.

9 juillet. Éthiopie/Érythrée

Les deux pays signent un accord de paix.

10 juillet. États-Unis

Donald Trump nomme un conservateur catholique, Brett Kavanaugh, à la Cour suprême. Celle-ci penchera nettement à droite si le Sénat confirme cette nomination.

11 juillet. OTAN

Sommet tendu de l’Organisation à Bruxelles. Donald Trump critique vivement l’Allemagne qu’il accuse d’être « prisonnière » de la Russie.

15 juillet. France

La France remporte la Coupe du monde de football.

18 juillet. Union européenne

Bruxelles impose une amende de 4,3 milliards d’euros à Google pour abus de position dominante.

19 juillet. Israël

La Knesset vote une loi faisant du pays « l’État-nation du peuple juif ».

25 juillet. Pakistan

À la tête du PTI, l’ancien champion de cricket Imran Khan emporte les législatives sur un programme anti-corruption.

26 juillet. États-Unis/UE

Jean-Claude Juncker négocie avec Donald Trump un accord sur le commerce. On envisage une réforme de l’OMC, Washington accepterait de ne pas frapper l’automobile européenne, l’Union en échange achèterait du soja et du gaz américains.

30 juillet. Cambodge/Zimbabwe

Hun Sen remporte les législatives dans le premier de ces pays. Il bénéficie du soutien de la Chine. Au Zimbabwe, l’ancien vice-président de Robert Mugabe, Emmerson Mnangagwa, est élu avec 50,8 % des voix. Au Mali, IBK (Ibrahim Boubacar Keita) est réélu président le 12 août.

1er août. Corée du Nord

Pyongyang annonce un vaste programme d’amnistie.

2 août. Hongrie

« Il y a trente ans, nous pensions que l’Europe était notre avenir. Aujourd’hui nous croyons que nous sommes l’avenir de l’Europe » déclare Viktor Orban.

5 août. Venezuela

Le président Maduro est victime d’une attaque de deux drones qui le ratent. Tentative d’assassinat, intox ou manipulation ? L’économie s’effondre et, à la fin du mois, Caracas opère une dévaluation de 95 %.

6 août. Arabie Saoudite

Riyad expulse l’ambassadeur du Canada après les critiques d’Ottawa contre l’emprisonnement de militantes pour les droits des femmes.

11 août. Eurasie

Les pays riverains de la mer Caspienne signent un accord qui lui donne un statut original, ni mer, ni lac.

22 août. Russie

Les États-Unis commencent à appliquer de nouvelles sanctions contre Moscou rendue responsable de l’affaire Skripal.

28 août. Union européenne

Matteo Salvini accueille Viktor Orban à Milan. Ils préparent un front populiste et anti-immigration pour les prochaines élections européennes. Du Danemark, Emmanuel Macron se proclame « l’opposant principal » à ces « nationalistes ». Ignore-t-il que le gouvernement danois dépend du soutien du parti du peuple qui a obtenu une législation plus restrictive sur l’immigration ?

31 août. Donetsk

Le chef de la république populaire autoproclamée du Donetsk (pro-russe), Alexandre Zakhartchenko, meurt dans un attentat.

Photo : Domaine public