Livre – Atlas des pays qui n’existent plus : 50 États que l’histoire a rayés de la carte

22 avril 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Photo : Un monde qui n'est pas figé : le propre de l'Histoire, (c) Pixabay.
Abonnement Conflits

Livre – Atlas des pays qui n’existent plus : 50 États que l’histoire a rayés de la carte

par

L’Histoire a vu nombre de pays naître et s’éteindre. Un Atlas original qui vient nous rappeler combien les frontières, autant que les entités étatiques elles-mêmes, évoluent à travers le temps et l’espace.

 

Le Norvégien Bjørn Berge, passionné d’histoire et philatéliste émérite en se basant sur les timbres qu’il a pu acquérir et en s’appuyant sur d’autres sources directes ou secondaires, s’en est allé à la recherche des pays, des territoires, des espaces, qui, durant une certaine période, ont constitué des entités étatiques. Il en résulte une liste assez originale qui mentionne des noms bien connus comme ceux de la Carélie de l’Est, le royaume des Deux-Siciles, le Biafra, l’État libre d’Orange, la Roumélie orientale, la Zone du canal de Panama, Dantzig, le Mandchoukouo, Trieste et bien d’autres qui, sans relever de l’anecdote, font figure de curiosités, comme Corrientes, l’île de Vancouver, la Terre de feu et la République des Moluques du Sud. Aux XIXe et XXe siècles, de nombreux États ont vu le jour, mais d’autres ont proprement disparu. Qu’ils aient subsisté des dizaines d’années ou quelques semaines, les 50 pays présentés ici ont en commun une histoire surprenante : celle de ne plus exister. Bjørn Berge nous plonge dans le récit vivant de la destinée funeste de ces États, mêlant avec talent, la petite histoire à la grande, grâce à des anecdotes … et une étonnante collection de timbres, émis par tous ces pays, témoignent de leur existence, même brève, aux yeux du monde.

A lire aussi: Guerre du Biafra : témoignage complet de Christian Lefèvre

Si l’on prend l’exemple du Biafra, entité qui s’est détachée du Nigéria en mai 1967, donnant lieu à une atroce guerre civile ayant causé un million de victimes, il convient de remarquer que ce fut le lieu de naissances des fameux French doctors, dont Bernard Kouchner fut un des fondateurs. Bjørn Berge reproduit un timbre, émis en 1968 à l’occasion du premier anniversaire de l’indépendance du Biafra, sur lequel des inventeurs s’affairent sous un drapeau avec la mention « Help biafran children ». Si l’on s’en tient à la dernière période couvrant les décennies 1945-1975, bien de ces « états » ou « entités autonomes » ont fait l’objet d’âpres compétions entre pays voisins. Tel fut le cas du Territoire libre de Trieste, constitué par la résolution 16 du Conseil de sécurité, adoptée en janvier 1947, qui a fini par être divisé entre l’Italie et la Yougoslavie. Après avoir été un royaume indépendant pendant des siècles, les îles Ryükyü, où se trouve la base américaine d’Okinawa avec ses 30 000 soldats, est revenue au Japon. Le Sud-Kasaï, limitrophe du Katanga, a fini par être réincorporé au Congo, sous le nom Kasaï oriental, à la fin de la guerre civile en 1965. Ce tour d’horizon plaisant et instructif démontre, s’il en est, que le monde s’est constitué par un mouvement incessant de fractionnement et de regroupement, preuve qu’il n’a jamais été plat et uniforme.

Mots-clefs : ,

À propos de l’auteur
Eugène Berg

Eugène Berg

Eugène Berg est diplomate et essayiste. Il a été ambassadeur de France aux îles Fidji et dans le Pacifique et il a occupé de nombreuses représentations diplomatiques.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest