Livre – Le goût de l’Iran

25 mars 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Photo : Vallée de Dezful, dans la province du Khouzestan, au sud-ouest de Téhéran, Auteurs : MORTEZA NIKOUBAZL/SIPA, Numéro de reportage : 00899292_000003.
Abonnement Conflits

Livre – Le goût de l’Iran

par

Aujourd’hui République islamique d’Iran, ce pays est dépositaire d’une histoire multiséculaire. Au cœur des enjeux géopolitiques internationaux depuis que les Élamites l’habitent, l’Iran demeure un Etat unique en Orient, qui, entre peurs, défis et ambitions, souhaite avant tout retrouver sa grandeur d’antan et sa place d’autrefois.

 

Comment voyager en Iran en oubliant que c’est le pays des Mollahs depuis quarante ans, qui a fait du noir la couleur des femmes et du voile un carcan ? En prenant conscience qu’il s’agit d’un pays fortement diversifié tant sur le plan des grands ensembles naturels que de sa population et sa culture. Le relief de l’Iran est montagneux à l’ouest et au nord — les sommets sont les plus hauts d’Eurasie, à l’ouest de l’Hindou KouchHimalaya — et à l’est, le plateau iranien s’insérant entre les deux massifs et les plaines étant circonscrites aux côtes de la mer Caspienne et du golfe Persique. La Perse a été l’un des plus anciens berceaux civilisationnels du monde, ayant été habitée par les Élamites dès le IVe millénaire avant notre ère. Unifié par les Mèdes, le territoire vint à constituer l’un des plus vastes empires historique, s’étendant de l’est de l’Europe à la vallée de l’Indus sous le règne des Achéménides, ainsi que le plus important foyer du monothéisme zoroastrien pendant plus de mille ans. Conquis en 331 avant notre ère par Alexandre le Grand, placé sous la domination des rois séleucides, l’empire se rebella au siècle suivant sous l’impulsion des Parthes. Régnant à partir du IIIe siècle de notre ère, les Sassanides érigèrent l’Empire perse au rang de grande puissance de l’Asie de l’Ouest pendant plus de quatre cents ans. La conquête arabo-musulmane au VIIe siècle conduisit à l’islamisation de l’Iran, dont les contributions aux arts, aux sciences et à la philosophie, au cours de l’Âge d’or islamique, furent  nombreuses. L’Iran fut gouverné au cours des deux siècles qui suivirent par des dynasties locales puis par les Turcs seldjoukides puis les Ilkhans mongols. La dynastie séfévide unifie à nouveau l’Iran au XVe siècle et fait de l’islam chiite la religion officielle. Après avoir été une puissance majeure sous Nader Chah au XVIIIe siècle, la perse subit des pertes territoriales face à l’Empire russe. Au début du XXe siècle, la Révolution constitutionnelle persane aboutit à l’instauration d’un parlement. Le 21 mars 1935, le nom Perse  est remplacé par Iran (nom local depuis les Sassanides, le nom officiel de la monarchie est État impérial d’Iran). L’interdiction du port du voile pour les femmes est décrétée et obligation est faite pour les hommes de porter un habit « à l’occidentale ». Aujourd’hui, les visiteurs saisissent vite l’hospitalité et l’effervescence de la vie à Téhéran comme à Shiraz ou Ispahan, ville mythique et vitrine du pays qui invite à la rêverie. Au travers des divers écrits, on découvre les merveilles du pays sur les traces de Marco Polo, Nicolas Bouvier, Jean Chardin, Pierre Loti, Annemarie Schwarzenberg, Robert Byron, Apollinaire, Jean-Baptiste Tavernier, Chahdortt Djavann, Delphine Minoui, Jane Dieulafoy, Plutarque ou Ella Maillart.

Mots-clefs : , ,

À propos de l’auteur
Eugène Berg

Eugène Berg

Eugène Berg est diplomate et essayiste. Il a été ambassadeur de France aux îles Fidji et dans le Pacifique et il a occupé de nombreuses représentations diplomatiques.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest