La France atlantiste ou le naufrage de la diplomatie. La France est rentrée dans le rang !

15 octobre 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Photo :
Abonnement Conflits

La France atlantiste ou le naufrage de la diplomatie. La France est rentrée dans le rang !

par

[colored_box bgColor= »#f7c101″ textColor= »#222222″]Cette recension a été publiée dans le numéro 14 de Conflits. Si vous souhaitez acheter ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique de Conflits en cliquant ici.[/colored_box]

La France atlantiste ou le naufrage de la diplomatieDans cet essai percutant et engagé, notre collaborateur analyse et décrit tout un processus qui a conduit la diplomatie française à se jeter à corps perdus dans les bras de l’hegemon américain. Pour Hadrien Desuin la parenthèse gaullienne est belle et bien close. À croire que nous sommes retournés à la position de dépendance stratégique que le pays a connu sous le régime de la IVe République. Ravivé sous la férule conjointe du centre-droit et du centre-gauche, l’adieu à l’indépendance nationale remonte au second mandat de Jacques Chirac ; depuis il aura survécu au ballet des alternances. Et la voix originale de la France s’est tue.

L’auteur s’intéresse à l’influence déterminante exercée par les différents relais – politiques, diplomatiques, intellectuels – de l’idéologie néoconservatrice en France. Les émules de Zbignew Brezinski seraient plus nombreux que l’on croit dans les bureaux du Quai d’Orsay. Ils peuvent compter sur une « caste », selon la formule de Vincent Jauvert, acquise à l’interventionnisme de ministres comme Fabius et Kouchner, sans oublier les chercheurs affidés à la FRS et Terra Nova qui espèrent établir une « relation spéciale » avec les États-Unis à la place du Royaume-Uni. L’erreur fatale est, d’après l’auteur, d’avoir privilégié d’incertains intérêts commerciaux en subordonnant l’intérêt national à celui des pétromonarchies incubatrices du terrorisme djihadiste.

Pis ! À « trop rêver américain, Paris a voulu dépasser Washington en s’affichant une absolue intransigeance sur la démocratie et les droits de l’homme. Au point paradoxal d’avoir gêné la diplomatie plus réaliste d’un Barack Obama » écrit Hadrien Desuin qui tire la sonnette l’alarme sur la situation inquiétante de nos armées affectées par les saignées budgétaires. « Sous-dimensionnée, la défense est devenue sur la période 2007-2017 une variable d’ajustement soumise depuis l’Elysée aux aléas de la vie politicienne ». Et de dénoncer le choix d’avoir regagné le commandement intégré de l’OTAN, projet concocté sous Chirac, effectué sous Sarkozy et entériné par Hollande et Fabius. A force de vouloir se rêver trop grande, « la France a fini par dissoudre ses valeurs et intérêts dans les méandres du fédéralisme et du multilatéralisme qui ont entraîné sa vassalisation. »

T.Y.

[colored_box bgColor= »#DCEDC8″ textColor= »#222222″]Hadrien Desuin, La France atlantiste ou le naufrage de la diplomatie, Éd. du Cerf, coll. Idées, avril 2017, 192 pages, 19 euros.[/colored_box]

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

[product_category category= »numero-papier » orderby= »rand » per_page= »4″]

Mots-clefs : , ,

À propos de l’auteur
Revue Conflits

Revue Conflits

Fondée en 2014, Conflits est devenue la principale revue francophone de géopolitique. Elle publie sur tous les supports (magazine, web, podcast, vidéos) et regroupe les auteurs de l'école de géopolitique réaliste et pragmatique.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest