Les livres de la rédaction – 11 mars

11 mars 2022

Temps de lecture : 4 minutes
Photo :
Abonnement Conflits

Les livres de la rédaction – 11 mars

par

Maghreb, mafias, esprit commando, cartographie et débats universitaires, un choix éclectique de la rédaction de Conflits.

 

Bernard Lugan, Histoire de la Libye, des origines à nos jours, Le Rocher, 2022, 20.90€

De l’Antiquité à nos jours, Bernard Lugan nous fait voyager dans l’histoire libyenne. Sous l’Antiquité, ce sont les Grecs, les Carthaginois puis les Romains qui détiennent la région. Les traces de ces dominations sont encore présentes, comme la cité romaine de Sabratha. À la chute de l’empire, ce sont les Vandales puis les Byzantins qui reprennent le contrôle du territoire, au VIIe siècle, ce sont les peuples arabo-musulmans qui deviennent les nouveaux maitres de la Libye jusqu’à la colonisation italienne de la première moitié du XXe siècle.

Pour Bernard Lugan, l’histoire politique mouvementée de la Libye se justifie par la faiblesse du pouvoir central face aux permanences tribales et régionales. Certaines tribus contrôlent depuis toujours certaines routes commerciales vectrices de richesse et de pouvoir. Ce fonctionnement a permis le développement des réseaux de trafiquants de drogue ou de migrants tout comme le djihadisme qui descendit en direction de la bande sahélo-sahélienne. L’ouvrage, agrémenté de carte et d’illustration, s’appuie sur de nombreuses sources pour développer sa thèse. Pour Bernard Lugan, on ne peut comprendre et régler l’instabilité libyenne et reconstruire le pays sans prendre en compte l’archéologie tribale sur laquelle reposent ses définitions culturelles, politiques, sociales, économiques et religieuses.

À lire également

Nouveau Numéro : Syrie, Assad vainqueur du jeu de massacre

Raphaël Chauvancy, Nicolas Moinet, Agir ou subir ? L’esprit commando pour muscler votre projet professionnel ou personnel, Dunod, 2022, 15,90€.

L’armée revient à la mode et son organisation est de plus en plus utilisée comme modèle pour les entreprises. Cohésion, sens de l’effort et de l’organisation, la structure militaire est désormais érigée comme modèle, à tel point que l’École de guerre a inspiré la réforme de l’ENA. Dans le contexte grandissant de la guerre économique, l’universitaire Nicolas Moinet s’est associé à l’officier Raphaël Chauvancy pour adapter l’esprit commando au monde professionnel. Neuf vertus sont ainsi sélectionnées, comme le courage, l’humilité, la joie et même l’humour. À chaque fois des exemples sont présentés ainsi que des conseils qui doivent permettre au monde professionnel de répondre au défi d’aujourd’hui. Un bréviaire fort utile qui apporte plus de contenu et d’intelligence que les nombreux manuels de management.

Collectif, Atlas de l’École de Guerre. Une géopolitique du monde, éditions de l’École de Guerre, 2022, 25€.

Réactualisant l’atlas paru en 2019, les officiers de l’École de Guerre qui ont participé à sa rédaction témoignent du travail de réflexion et de pensée de cette école qui forme les officiers supérieurs. Les cartes sont servies par de brefs textes qui permettent de situer les événements et de comprendre le contexte géopolitique actuel. Le plan suivi témoigne d’une véritable problématisation du nouvel ordre du monde. Ce ne sont pas seulement les États qui sont étudiés, mais aussi les réseaux criminels et terroristes, les questions économiques, le cyber et l’espace. La réflexion est ici portée sur un champ plus large que le simple rapport de force étatique. C’est certes le monde vu de France, chose normale après tout pour des officiers français, mais une France qui ne se limite pas à l’Europe et à son étranger proche comme le Moyen-Orient et l’Afrique. Les cartes consacrées aux pôles et au Pacifique ainsi qu’à la Méditerranée témoignent de la vision mondiale de la France, dont les forces civiles et militaires sont présentes sur l’ensemble des continents. Par cet ouvrage, les officiers de l’armée française démontrent qu’ils réfléchissent au monde dans lequel ils interviennent et qu’ils sont capables d’en penser la complexité et la pluralité des échelles. Comme tous les livres des éditions de l’École de Guerre la mise en page est soignée et le papier de belle qualité, ce qui en fait un ouvrage agréable à manier.

Clotilde Champeyrache, Géopolitique des mafias. Entre expansion économique et conquête territoriale, Le Cavalier Bleu, 2022, 19€.

Avec cet ouvrage de synthèse du système mafieux, Clotilde Champeyrache poursuit les travaux débutés depuis plusieurs années sur les organisations criminelles. Si la mafia est souvent évoquée et son nom même dévoyé, l’étude de son emprise territoriale, de ses imbrications financières et politiques sont souvent mal comprises. Drogue, prostitution et désormais migrants, les mafias savent s’adapter aux demandes et au marché pour y répondre. Elles ne se construisent pas contre l’État, mais à l’intérieur de celui-ci, instillant corruption et détournement pour tirer à son profit l’organisation étatique. Comme le lierre le long des vieux murs, lorsque les mafias sont trop implantées il devient très difficile de les éradiquer. Prendre le problème à sa racine est donc la solution nécessaire pour éradiquer ces phénomènes criminels.

Jean Szlamowicz, Les moutons de la pensée : nouveaux conformismes idéologiques, Le  Cerf, 2022, 20 €.

Intersectionnalité, blanchité, queerisassions, invisibilisation, Halte à la contagion lexicale ! L’amoureux des mots Jean Szlamowicz tire la sonnette d’alarme contre les dangers de l’idéologie woke dans son dernier ouvrage Les moutons de la pensée. Linguiste et universitaire, l’auteur nous livre un manuel pour comprendre la vision intellectuelle, les mécaniques et la manipulation qui animent ce courant de pensée. Ce mouvement, qui prend de multiples formes, voue un culte à la dénonciation de tout ce qu’il considère comme injuste ou agressif. Car par-delà le clivage traditionnel entre progressisme et conservatisme, cette prétendue révolution culturelle ne vise rien moins que l’éradication de la culture commune. Et, à travers la défiguration de la langue, entend détruire notre socle universaliste et démocratique.

À lire également

Nouveau hors-série : Armée de terre, le saut vers la haute intensité

À propos de l’auteur
Revue Conflits

Revue Conflits

Fondée en 2014, Conflits est devenue la principale revue francophone de géopolitique. Elle publie sur tous les supports (magazine, web, podcast, vidéos) et regroupe les auteurs de l'école de géopolitique réaliste et pragmatique.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest