Votre espace client I Conflits sur les réseaux sociaux
Puissance 21 : prochaine conférence le 25 janvier

Puissance 21 : prochaine conférence le 25 janvier

Les idées qui importent le plus sont celles de la puissance (Kissinger, New Order).

Conflits et l’École de guerre économique relancent pendant l’année scolaire 2016-2017 leur cycle de conférences sur la puissance.

Elles seront cette année consacrées à la première puissance mondiale, les États-Unis d’Amérique. Les fondements de leur puissance sont en train de se modifier radicalement. On peut gloser sur leur désindustrialisation, sur leurs déficits commerciaux, sur les difficultés de leurs classes moyennes, autant de faits qui alimentent l’idée d’un déclin américain. En réalité les bases de leur nouvelle puissance s’appellent aujourd’hui innovation financière, contrôle du droit international, formatage d’Internet, fabrique de l’opinion mondiale, interception des communications.

Découvrez avec nous cette nouvelle puissance, et les armes redoutables dont disposera le prochain président (ou la prochaine présidente).

Organisation pratique

Les conférences se dérouleront tous les deux mois environ à partir du mois de novembre.

  • De 18 heures 30 à 20 heures.
  • Dans les locaux de l’École de guerre économique (ESLSCA) 1, rue Bougainville 75007 Paris, Amphi A2.
  • Elles commenceront par un exposé d’une demi-heure par un intervenant qualifié suivi d’un débat d’une demie heure environ avec un responsable d’EGE et de Conflits et avec la salle, puis, pour ceux qui le désirent, d’une conversation informelle avec le débateur.
  • L’exposé et le débat seront mis en ligne sur les sites de l’EGE et de Conflits.

Mercredi 25 janvier : L’extraterritorialité du droit américain. Par Olivier de Maison Rouge, avocat, Docteur en droit, auteur du Droit de l’intelligence économique – Patrimoine informationnel et secrets d’affaires (Lamy, 2012) et du Droit du renseignement – Renseignement d’État, renseignement économique (LexisNexis, 2016).

En quelques années, avec des textes comme la loi Facta, Washington a réussi à rendre passible des tribunaux américains toute entreprise qui ne respecte pas leurs lois, quelle que soit sa nationalité et même si les relations qu’elle entretient avec les États-Unis sont extrêmement ténues. C’est une nouvelle forme de contrôle de ses concurrents qui se dessine.

La conférence commencera par un exposé d’une demi-heure à trois-quarts d’heure par Olivier de Maison-Rouge et sera suivie d’un débat d’une demie heure environ avec un responsable d’EGE et de Conflits et avec la salle, puis, pour ceux qui le désirent, d’une conversation informelle avec le débatteur. L’exposé et le débat seront mis en ligne sur les sites de l’EGE et de Conflits.

La conférence suivante aura lieu le 22 mars et sera consacrée aux relations États-Unis / Chine.