Votre espace client I Conflits sur les réseaux sociaux

Stratégies maritimes au XXIe siècle. L’apport de l’amiral Castex

@INVEST_NORMANDY @davidsimonnet1 @TheatrumBelli @ege_fr @EtatMajorFR @ecoledeguerre @Polytechnique @inseecmba… https://t.co/nKYhZ3x3lc

Stratégies maritimes au XXIe siècle. L’apport de l’amiral Castex

Stratégies maritimes au XXIe siècle. L’apport de l’amiral Castex

Cette recension a été publiée dans le numéro 7 de Conflits. Si vous souhaitez acheter ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique de Conflits en cliquant ici.

Les livres de stratégie maritime ont souvent un défaut : ils manquent de « chair », de sens du concret.

Ce n’est certes pas le reproche que l’on pourra faire au livre du commandant Wedin, préfacé par Martin Motte. Il se montre particulièrement sensible aux réalités et aux contraintes de la stratégie navale – ce que son illustre modèle appelait les « servitudes » de toute pensée et exécution stratégique. Sans doute parce qu’il est officier de marine, et à ce titre connaît les vicissitudes de la vie et des déplacements en mer.

Stratégies maritimes au XXIe siècle. L’apport de l’amiral Castex

Stratégies maritimes au XXIe siècle. L’apport de l’amiral Castex

Le premier mérite de cet ouvrage très accessible par son format (200 pages) et son écriture est de permettre à ceux qui auraient quelques lacunes sur la pensée stratégique liée à la mer de se mettre à jour en peu de mots, car l’auteur commence par replacer Castex dans le continuum de la réflexion navale. Castex, sauvé de l’oubli dans son propre pays par le professeur Coutau-Bégarie, se situe en effet à une charnière : il entre à l’École navale quand paraissent les écrits essentiels de Mahan et termine sa vie au moment où la mise en place de la dissuasion nucléaire donne à la Marine, pour la première fois dans l’histoire de France, un rôle éminent dans la défense de la souveraineté du pays. Il connut donc les bouleversements successifs de la torpille et du sous-marin, l’entrée dans l’ère aéronavale et enfin dans l’ère atomique, tout en ayant participé à deux guerres mondiales (surtout à la première de façon active) et fondé l’Institut des Hautes Études de Défense nationale. Une belle carrière…

Lars Wedin ne dissimule pas les hésitations et les évolutions de la pensée de Castex durant les décennies que dure la rédaction de ses Réflexions stratégiques – pas totalement achevées au demeurant. Mais il en tire une synthèse limpide qui permet de comprendre ce que Castex a de profondément original et d’actuel. Par son approche globale, puisqu’il s’intéresse à la « stratégie générale », englobant tous les aspects de l’action de l’État, par le concept de « servitudes », qui désignent les contraintes et les liens qui unissent les différentes branches de la stratégie et naissent de leurs interactions, ou encore par celui de « perturbateur », cet élément qui remet en question les positions établies – toute puissance étant, par nature, plutôt conservatrice –, Castex a fourni une « boîte à outils » qui permet de dépasser ce que sa réflexion a de daté et de la projeter dans notre présent.

C’est ce que fait Wedin dans la seconde partie de son ouvrage, en proposant une analyse approfondie des articulations entre les différentes composantes de la stratégie. Cette partie est particulièrement utile pour envisager notre avenir dont l’auteur souligne qu’il sera de plus en plus commandé par la mer. Après la « maritimisation » des économies proposée par Vigarié, après la « territorialisation » de la mer qui désigne la volonté d’appropriation des espaces océaniques par les États, Wedin relève l’inexorable « infrastructuration » des espaces maritimes dont l’exploitation des ressources passera par une occupation de plus en plus permanente : plates-formes (pour les hydrocarbures aujourd’hui, pour les minerais demain ?), champs d’éoliennes, installations liées à la navigation ou à l’intervention militaire… Sans parler des projets de villes en mer ou sous la mer qui fascinent depuis longtemps les architectes de pays aux possibilités territoriales limitées.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la stratégie sans oser le demander ou sans espérer le trouver sous une forme aussi condensée !

P.R.

Lars Wedin, Stratégies maritimes au XXIe siècle. L’apport de l’amiral Castex, Nuvis, 200 pages 23 euros

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

  • La puissance allemande : aube ou crépuscule

    Conflits n°8

    Dossier : La puissance allemande, aube ou crépuscule • Et aussi…

    9,90 
    Ajouter au panier
  • Conflits n°15, octobre-novembre-décembre 2017

    Conflits n°15

    Dossier : Qui est l’ennemi ? Et aussi : entretien avec Pierre Conesa…

    9,90 
    Ajouter au panier
  • Conflits n°3

    Dossier : Insubmersible Japon • Choix géopolitiques • Forces armées…

    9,90 
    Ajouter au panier
  • Conflits n°2 : Les nouveaux mercenaires

    Conflits n°2

    Le numéro 2 est en rupture de stock. N'est plus disponible qu'au format PDF.

    9,90 
    Épuisé