Livres de la semaine – 14 juin

14 juin 2024

Temps de lecture : 3 minutes
Photo :
Abonnement Conflits
Abonnement Conflits

Livres de la semaine – 14 juin

par

Histoire médiévale, prise de Constantinople, ambitions des puissances, mensonges de l’UE, Rabelais : aperçu des livres de la semaine.

Publications des auteurs de Conflits

Sylvain Gouguenheim : trois publications majeures

Médiéviste, auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux chevaliers Teutoniques, à Frédéric II, à la christianisation des pays Baltes, Sylvain Gouguenheim a un printemps chargé avec trois publications majeures.

Tout d’abord deux rééditions, revues et augmentées.

Tannenberg. 15 juillet 1410 (Texto, Tallandier). La célèbre bataille qui vit les Teutoniques combattre la coalition des Polonais et des Lituaniens est ici étudiée dans son contexte militaire et politique. Il s’agit d’une version de poche de l’ouvrage paru en 2012.

Les empires médiévaux (Perrin). Ouvrage collectif, dirigé par Sylvain Gouguenheim qui regroupe 18 contributions pour aborder les empires sur différents continents : byzantin, abbasside, mongol, bulgare, chinois, malais, précolombien, etc. Histoire totale et globale pour aborder la notion d’empire à travers 18 cas, certains ayant laissé une grande mémoire dans l’histoire, d’autres étant moins connus. Un ouvrage synoptique qui permet d’appréhender l’époque médiévale de façon différente.

Constantinople. 1453 (Perrin). Une nouvelle publication, dans la collection « Champs de bataille » de Perrin. Sylvain Gouguenheim revient sur le siège essentiel de la capitale de l’empire romain d’Orient, les combats menés par les Ottomans, les systèmes de défense, la lente agonie de l’empire, les jours de siège et l’assaut final. Un ouvrage qui permet d’appréhender cette bataille urbaine qui marque un tournant majeur dans le monde médiéval et qui bouleverse la géopolitique de la Méditerranée.

Trois ouvrages militaires et politiques qui permettent de revenir aux fondamentaux de l’histoire.

Autres parutions

UE-cratie

Ghislain Benhessa, Guillaume Bigot, On marche sur la tête !, L’Artilleur, 2024, 12€

Empilement de normes, décisions absurdes qui détruisent l’industrie française, hausse de la violence : les Français voient l’avenir avec incertitude. L’UE devait apporter la prospérité et le développement, c’est loin d’être le cas. Le projet européen a déraillé, les choix les plus absurdes sont faits, nuisant aux intérêts de la France. Dans cet essai alerte, les deux auteurs étudient le processus qui a conduit à cette dépossession de l’avenir de la France, qui se manifeste notamment dans les gilets jaunes et les révoltes des agriculteurs. Une dépossession qui met le pays à la renverse et qui appauvrit les Français. Le style est relevé, les propos affirmés pour analyser ces dernières années qui ont vu la dissolution de la souveraineté française.

Rabelaisien

Frank Lestringant, Rabelais cartes sur table, Les Belles Lettres, 2024, 21,50€.

Curieuse postérité que celle de Rabelais. S’il est apprécié, il est rarement cité dans le débat public et son œuvre semble peu comprise. Cela tient probablement au type même de son œuvre, dense, multiple, à plusieurs bras et plusieurs niveaux de lecture. Les textes de Rabelais ont l’apparence de la simplicité mais ils se dévoilent difficilement à ceux qui veulent les maitriser.

Frank Lestringant aborde ici l’écrivain ligérien sous un angle original, celui des cartes. Abbaye de Thélème, guerre picrocholine, océans du Quart Livre, l’imaginaire géographique est omniprésent chez Rabelais, dessinant un monde à la fois utopique et réel. Les villes et les lieux sont repris, retravaillés, réétudiés pour former un monde rabelaisien à la fois proche et loin de son époque. Ce sont ces cartes imaginaires et réelles étudiées dans cet ouvrage, qui donne à voir une autre facette de l’œuvre de Rabelais.

Ambitions

Thomas Gomart, Les ambitions inavouées. Ce que préparent les grandes puissances, Texto, 2024, 11€.

Réédition de l’étude de Thomas Gomart consacrée aux volontés de puissances des grands Etats du monde. Russie, Chine, Allemagne, Inde… autant de pays qui veulent jouer dans la cour des grands, qui en ont et la volonté et les moyens mais dont les modes de pensée sont différents des nôtres. Or l’erreur des Français et des Occidentaux en général est souvent de projeter sur les autres leur façon de voir le monde. Ici, Thomas Gomart entre dans le logiciel impérial des puissances pour en déterminer les facteurs d’agissement et d’action. Essentiel pour appréhender la marche du monde.

À propos de l’auteur
Revue Conflits

Revue Conflits

Fondée en 2014, Conflits est devenue la principale revue francophone de géopolitique. Elle publie sur tous les supports (magazine, web, podcast, vidéos) et regroupe les auteurs de l'école de géopolitique réaliste et pragmatique.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest