<i class='fa fa-lock' aria-hidden='true'></i> En Chine, vaccination à vitesse éclair

17 avril 2021

Temps de lecture : 4 minutes
Photo : A medical worker inoculates a resident of Hangzhou, Zhejiang province, China, March 28, 2021. According to data released by the National Health Commission, as of March 27, 2021, Sipa USA)/32778802//2103280951
Abonnement Conflits

En Chine, vaccination à vitesse éclair

par

La Chine a administré plus de 3 millions de doses de vaccins Covid-19 le 24 mars, accélérant son effort de vaccination par rapport au rythme précédent d’environ 1 million de doses par jour en février et de 2 millions par jour la semaine dernière.

Un article de Ernan Cui publié sur Gavekal. Traduction de Conflits.

 

Le contexte

Les progrès de la Chine en matière de vaccination de sa population ont été relativement lents jusqu’à présent cette année. À la fin mars, elle avait administré un peu moins de six doses de vaccin pour 100 personnes, contre 46 au Royaume-Uni, 38 aux États-Unis et 14 en Allemagne.

Il est compréhensible qu’il y ait moins d’urgence pour la vaccination en Chine : il n’y a pratiquement pas eu de cas locaux de Covid-19 depuis plus d’un mois. Contrairement à d’autres pays, la Chine ne dépend pas de la vaccination pour maîtriser son épidémie, ce qui lui a permis de prendre des engagements généreux en matière d’exportation de vaccins vers d’autres pays.

Mais la lenteur de la vaccination limite toujours la rapidité avec laquelle les voyages internationaux à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine peuvent reprendre, et rend l’économie vulnérable à des blocages répétés si une nouvelle épidémie se déclare.

Ce que cela signifie

La reprise des vaccinations reflète une approche plus agressive de la part du gouvernement et une certaine amélioration apparente des contraintes de production. Les critiques de l’opinion publique à l’encontre du gouvernement, qui accuse un retard par rapport aux pays développés, ont peut-être eu un certain effet, de même que la pression politique exercée pour que les spectateurs étrangers puissent assister aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin en février 2022.

A lire aussi : La population de l’UE pourra-t-elle être vaccinée ?

Le 15 mars, la Commission nationale de la santé de la Chine a annoncé un nouveau cadre national pour l’organisation de vaccinations de masse dans chaque province. Auparavant, l’effort de vaccination s’était concentré sur quelques localités comme Pékin, et sur des groupes prioritaires comme les travailleurs de la santé.

Le gouvernement a également commencé à annoncer quotidiennement les chiffres de la vaccination, une autre indication qu’il s’agit désormais d’une priorité politique plus importante.

Le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information a également déclaré le 24 mars que la production quotidienne de vaccins avait atteint 5 millions de doses, soit une augmentation significative par rapport au volume quotidien de 1,5 million de doses enregistré en février. Auparavant, les informations publiques indiquaient que la Chine n’avait la capacité de produire qu’environ 3,8 millions de doses par jour.

La suite des événements

Le rythme accéléré de la vaccination signifie qu’il est possible que la Chine atteigne l’immunité collective plus rapidement que prévu. La Commission nationale de la santé a déclaré le 21 mars que les augmentations prévues de la capacité de production seraient suffisantes pour vacciner l’ensemble de la population en 2021.

Sinovac prévoit de doubler sa capacité de production annuelle pour atteindre 2 milliards de doses d’ici fin juin, contre 1 milliard disponible en février. Sinopharm, qui prévoyait auparavant d’atteindre une capacité de 1 milliard de doses d’ici à la fin de l’année 2021, affirme maintenant qu’elle prévoit d’atteindre à terme une capacité de 3 milliards de doses. Le gouvernement a également approuvé un cinquième vaccin à usage d’urgence, produit par Chongqing Zhifei Biological Products, qui vise une production de 300 à 500 millions de doses en 2021.

Même à ce rythme de production accéléré, la Chine n’est pas encore en mesure d’atteindre l’objectif du gouvernement de fournir à 40 % de sa population au moins une dose de vaccin Covid-19 d’ici à la mi-2021 (voir Un objectif irréaliste en matière de vaccins). Pour atteindre cet objectif, il faudrait que la vaccination quotidienne augmente de 1,7 million de personnes supplémentaires, pour atteindre un total de 4,7 millions. Cela est possible en théorie, compte tenu du taux de production de 5 millions de vaccins par jour en Chine, mais le fossé entre la production et la distribution reste important.

A lire aussi : Vaccin contre le coronavirus : La Russie devance la Chine

Le principal goulet d’étranglement n’est pas les vaccins eux-mêmes, mais leur conditionnement. La pénurie de flacons en verre spécialisés utilisés pour conditionner les vaccins constitue la principale contrainte. Les capacités nationales étant très limitées, ces flacons doivent être importés pour la plupart, et la Chine doit donc faire face à la concurrence de nombreux autres acheteurs.

Les détails de l’augmentation de la production ne sont pas clairs, compte tenu de cette contrainte permanente. Il est possible que les stocks existants de flacons aient été suffisants pour soutenir un niveau de production plus élevé. On ne sait pas non plus si la production quotidienne annoncée de 5 millions de doses correspond aux doses réellement conditionnées ou uniquement au volume de production de vaccin liquide.

L’unique producteur national de ces flacons a travaillé à pleine capacité et, jusqu’à ce que d’autres usines soient mises en service, la pénurie de verre restera le principal obstacle à la vaccination de masse en Chine. Compte tenu des engagements accrus du gouvernement en matière de distribution de vaccins, il est encore improbable, mais pas impossible, de résoudre ce problème et d’atteindre l’immunité collective d’ici un an.

A lire aussi : France : la fin d’un modèle

Courbe de la vaccination chinoise, Gavekal Dragonomics

Mots-clefs : , , ,

À propos de l’auteur
Gavekal

Gavekal

Gavekal est une entreprise qui propose des analyses économiques et financières sur l'Asie, la monnaie et les marchés financiers.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest