Votre espace client I Conflits sur les réseaux sociaux

La Russie de Poutine, Le Conflit israélo-palestinien, L’Iran, Cuba : 100 questions

⬇️ #Géopolitique et entreprises n°5. Sommaire : - Tout sauf la #Chine et les #ÉtatsUnis ? Occuper le vide. - Au-de… https://t.co/ixjtoMNPQN

La Russie de Poutine, Le Conflit israélo-palestinien, L’Iran, Cuba : 100 questions

La Russie de Poutine, Le Conflit israélo-palestinien, L’Iran, Cuba : 100 questions

Cette recension a été publiée dans le numéro 18 de Conflits. Si vous souhaitez acheter ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique de Conflits en cliquant ici.

Les éditions Tallandier étoffent leur collection « 100 questions » à une telle vitesse qu’il est difficile de suivre leur rythme. Cet empressement n’empêche pas les titres d’être généralement de bonne qualité, voire d’excellente qualité comme l’ouvrage sur la Corée du Nord récompensé par le prix Axyntis-Conflits du livre de géopolitique. Tout est dans le choix des 100 questions bien évidemment.

Dans La Russie de Poutine, Tatiana Kastouéva-Jean a le mérite d’éviter les jugements sommaires et de présenter un bilan globalement objectif. L’ensemble fournit une bonne introduction « classique » à la Russie actuelle. D’autres ouvrages récemment parus ont retenu notre attention.

Ainsi Le Conflit israélo-palestinien en 100 questions de Jean-Claude Lescure relève le défi en 350 pages. Au-delà des cartes remarquables, d’un glossaire et d’une chronologie efficaces, ce sont les entrées qui s’avèrent très bien choisies. On notera un très bel équilibre dans la façon d’aborder les questions historiques (dans une région où l’histoire est le carburant des conflits), sans se désintéresser des questions démographiques ou ethniques, avec à chaque fois l’impression de surplomb qui fait la qualité de l’historien scrupuleux. Sont ainsi évoqués le poids des russophones parmi la population juive d’Israël, la question des Falachas, mais aussi les origines troubles du Hamas, à l’époque où un certain cheikh Ahmed Yassine était l’allié objectif d’Israël contre l’influence de l’URSS et de l’OLP, à l’instar des moudjahidines afghans armés par les États-Unis. On regrettera le faible nombre d’entrées concernant l’économie des territoires concernés, une transcription étrange de l’ouvrage célèbre de Saïd Qutb Maalim fi tariq par « Signes de piste » (au lieu de Jalons sur la route, plus usité), mais l’ouvrage reste un outil de travail précieux pour accéder aisément à une compréhension rapide d’un des conflits les plus complexes de notre temps.

Publié en 2016 et actualisé en 2018, L’Iran en 100 questions de Mohammad-Reza Djalili et Thierry Kellner répond au même défi. Parmi les questions, on trouvera celle de l’homosexualité en Iran, mais aussi de façon très synthétique celle de la genèse du programme nucléaire iranien. L’opération « Ajax » qui vit chasser Mossadegh est évoquée en nuançant assez fortement le rôle de la CIA et fait la lumière sur les débuts de l’islamisme sous le Chah. Les questions économiques sont très largement traitées (question 85 : belle et utile synthèse sur les hydrocarbures iraniens), la géopolitique actuelle de l’Iran en Syrie, dans ses rapports avec la Russie ou la Chine, sont abordées dans différents chapitres courts et surtout mis à jour. Les dix dernières questions sont consacrées à la relation France-Iran et s’avèrent passionnantes : on y apprend ainsi les raisons de l’exil de Khomeini à Neauphle-le-Château, les fameux 112 jours où l’intelligentsia française (Sartre et Foucault en tête) le prit pour un Ghandi perse. Un naufrage de la raison qui n’a pourtant pas servi de leçon. Un bémol : malgré une riche bibliographie, seule annexe au livre, on s’étonnera de ne voir figurer ni cartes ni chronologie dans cet ouvrage.

Enfin, les 100 questions sur Cuba ont été rédigées par un ancien journaliste spécialiste de l’Amérique latine qui a couvert l’île pendant des décennies. Mêlant passé et présent avec le recul nécessaire, le livre tente d’éclaircir dans un format de vulgarisation la plupart des questions qui touchent à l’histoire contemporaine du pays, la nature du régime castriste et la résilience du peuple cubain victime de l’embargo américain et des rigueurs de la dictature – un peuple qui n’a jamais eu voix au chapitre depuis le XVIe siècle. Aussi étrange que cela puisse paraître, il n’existait à ce jour aucun ouvrage de facture généraliste en langue française sur Cuba. Il était temps.

P.G., F.P. et T.Y.

Tatiana Kastouéva-Jean, La Russie de Poutine en 100 questions, Tallandier, 2018, 352 pages, 15,90 euros | Jean-Claude Lescure, Le Conflit israélo-palestinien en 100 questions, Tallandier, 2018, 365 pages, 15,90 euros | Mohammad Reza Djalili, Thierry Kellner, L’Iran en 100 questions, Texto Tallandier, 2018, 410 pages, 10 euros | Michel Faure, Cuba en 100 questions, Tallandier, 320 pages, 16,50 euros.

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

  • Dossier : Atlas de la renaissance chinoise. Plus de 50 cartes...

    Conflits HS n°8

    Dossier : Atlas de la renaissance chinoise. Plus de 50 cartes…

    11,50 
    Ajouter au panier
  • Conflits n°6 : le grand retour de l'Iran

    Conflits n°6

    Dossier : Le grand retour de l’Iran • Négociations sur le nucléaire…

    9,90 
    Ajouter au panier
  • Ils ne voient pas, ils n’entendent pas, ils ne parlent pas. Éditorial du n°7

    Conflits n°7

    Dossier : Inde-Chine un même horizon ? • Et aussi : Entretiens avec…

    9,90 
    Ajouter au panier
  • Conflits n°17

    Dossier : Exclusif : indice Conflits de la puissance globale. Et aussi…

    9,90 
    Ajouter au panier