Mathieu Duchâtel, Géopolitique de la Chine

30 novembre 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Photo : Mathieu Duchâtel, Géopolitique de la Chine
Abonnement Conflits

Mathieu Duchâtel, Géopolitique de la Chine

par

[colored_box bgColor= »#f7c101″ textColor= »#222222″]Cette recension a été publiée dans le numéro 15 de Conflits. Si vous souhaitez acheter ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique de Conflits en cliquant ici.[/colored_box]

Mathieu Duchâtel, Géopolitique de la ChineFaire tenir toute la géopolitique chinoise dans le cadre imposé d’un Que sais-je ?, 128 pages, tient de l’exercice impossible. Les grincheux pourront regretter des survols (sur l’action de Pékin au Moyen-Orient ou sur les fondements de la puissance chinoise, par exemple). L’auteur, Mathieu Duchâtel, fait bien mieux qu’un exposé complet de la géopolitique chinoise. Il nous fournit deux clefs pour la comprendre.

La première est l’hésitation entre la terre et la mer. Malgré les grands voyages maritimes de Zeng He au XVe siècle, les dirigeants chinois se sont longtemps focalisés sur le continent d’où venaient les principales menaces. Ce tropisme n’a pas totalement disparu comme en témoignent le projet de route de la soie terrestre, la création de l’Organisation de sécurité de Shanghai ou le rapprochement avec la Russie. Mais la délimitation de frontières terrestres reconnues avec tous ses voisins, sauf l’Inde, permet de se tourner plus nettement vers la mer qui procure la prospérité économique par l’ouverture, les possibilités d’expansion mais aussi les menaces les plus fortes. Le second axe de l’ouvrage est le plus original.

L’auteur estime que se noue une contradiction entre le principe de base de la diplomatie chinoise, la non-ingérence, et son expansion géo-économique mondiale. Dorénavant, Pékin doit protéger ses investissements et ses ressortissants à l’étranger (1 million selon les autorités, probablement 5, en fait) ; l’auteur fait de l’évacuation des Chinois de Libye (2011) et de l’aveu de la construction d’une base à Djibouti (2016) le signe du tournant à venir de la géopolitique de la Chine : il s’agit d’assurer son rôle mondial et les responsabilités qui en découlent, au risque de renoncer à la non-ingérence. Un grand petit Que sais-je ?

P.G.

[colored_box bgColor= »#DCEDC8″ textColor= »#222222″]Mathieu Duchâtel, Géopolitique de la Chine, PuF col. «Que sais-je ? », 2017, 128 pages, 9 €[/colored_box]

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

[product_category category= »numero-papier » orderby= »rand » per_page= »4″]

Mots-clefs :

À propos de l’auteur
Revue Conflits

Revue Conflits

Fondée en 2014, Conflits est devenue la principale revue francophone de géopolitique. Elle publie sur tous les supports (magazine, web, podcast, vidéos) et regroupe les auteurs de l'école de géopolitique réaliste et pragmatique.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest