<i class='fa fa-lock' aria-hidden='true'></i> Merck – la plus ancienne entreprise pharmaceutique du monde

10 juin 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Photo :
Abonnement Conflits

Merck – la plus ancienne entreprise pharmaceutique du monde

par

Merck est aujourd’hui l’une des plus grosses entreprises de pharmacie au monde. C’est aussi l’une des plus anciennes, fondée en 1668 par une famille d’apothicaire. Retour sur une incroyable saga industrielle européenne.

 

Les Merck sont une famille d’apothicaires qui tiennent une petite officine à Darmstadt à partir de 1668. Au xviiie siècle, la famille peut s’enorgueillir de deux de ses membres : Johann Heinrich Merck, qui s’illustre par ses talents littéraires et passe à la postérité pour avoir été une des influences majeures de Goethe (on dit qu’il a servi pour inspirer le personnage de Méphistophélès dans Faust) ; et Carl Heinrich Merck, médecin hospitalier au service de la Russie qui explora les régions à l’est du lac Baïkal. En 1827, Emmanuel Merck décide de se lancer dans la fabrication d’alcaloïdes (comme le fera Amans Dausse en France quelques années plus tard) et se fait connaître par la publication de standards de pureté pour l’opium. Après la création en 1850 d’une société à but commercial, des filiales sont créées d’abord à Londres puis dans les grandes villes européennes. À 23 ans, son petit-fils George Merck crée celle de New York en 1891 toujours connue aujourd’hui sous le nom de Merck & Co. À la fin du xixe siècle, le groupe réunit déjà « des ateliers de productions et de conditionnement, des laboratoires de recherche, des entrepôts, un centre d’expédition, une gare, une centrale thermique et un château d’eau ». La firme détient notamment un département bactériologique qui produit des vaccins contre la variole, des diagnostics de la tuberculose et du typhus ou des sérums contre la diphtérie. 

A lire également : Livre : L’Europe des superstitions

Après la Grande Guerre, Merck & Co se désolidarise de la maison-mère allemande et la famille abandonne petit à petit les rennes de l’entreprise américaine. Le groupe Merck allemand se différencie alors sous le nom de Merck KGaA tandis que l’ex-filiale n’a le droit de porter le nom de Merck & Co qu’en Amérique du Nord et celui de Merck Sharp and Dohme dans le reste du monde (controverses permanentes). Pendant les Années folles, Merck KGaA lance la première vitamine D standardisée, le Vigantol, avant de subir les tourments de la Seconde Guerre mondiale où près de 200 obus sont lâchés sur sa fameuse usine de Darmstadt, faisant 60 morts parmi les employés. Après la guerre, les deux entreprises s’imposent progressivement comme deux géants mondiaux de la pharmacie et de la chimie. Merck KGaA s’est spécialisée dans la fabrication de cristaux liquides et reste majoritairement détenue par la famille Merck. En 2020, elle totalise 7,52 milliards de revenus, ce qui fait du groupe le 25e mondial en termes de revenus. Quant à Merck & Co, elle s’est imposée comme un leader mondial parmi les Big Pharma avec 47,99 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2020 et 74 000 employés (4e groupe mondial en termes de revenus). Le groupe est un acteur majeur dans les domaines de l’oncologie (Keytruda), des antidiabétiques (Januvia/Janimet) et des vaccins (Gardasil). 

À propos de l’auteur
Louis du Breil

Louis du Breil

Louis du Breil est journaliste.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest