Livre – Notre-Dame : la nuit du feu

20 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Photo : Les décombres et la croix à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, mercredi 15 mai 2019 à Paris (c) Sipa AP22335623_000014
Abonnement Conflits

Livre – Notre-Dame : la nuit du feu

par

15 avril 2019 : Notre-Dame est en feu. Parti de la charpente, l’incendie se propage à l’ensemble du bâtiment, menaçant de provoquer l’effondrement de celui-ci. Une bande dessinée retrace les heures terribles de cette nuit de feu, où Notre-Dame fut sauvée grâce aux actions héroïques des pompiers de Paris.

 

Trois auteurs ont rendu l’intensité de cette nuit terrible dans une bande dessinée qui est autant un rappel des faits qu’un hommage au corps de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris qui a engagé près de 650 hommes ce soir-là pour sauver l’édifice. Arnaud Delalande, Yvon Bertorello et Cédric Fernandez, accompagnés de Stéphane Bern, retracent le déroulé de cette nuit d’incendie. Fidèles aux faits et aux événements, les auteurs chroniquent cette nuit de feu où Notre-Dame de Paris aurait pu disparaître. L’album est également entrecoupé de planches consacrées à l’histoire de Notre-Dame et notamment à sa construction et à sa rénovation après les désastres de la Révolution française. On y croise les bâtisseurs du Moyen-Âge et aussi Viollet-le-Duc, qui parachève la cathédrale en y plaçant la flèche, celle-là même dont la chute a sidéré le monde entier.

Étant donné la renommée de l’édifice religieux et celle de la ville de Paris, l’incendie de Notre-Dame a été un événement planétaire suivi en direct par de nombreuses personnes dans le monde. C’est un événement géopolitique qui démontre que l’art est bien un objet-monde qui dépasse les frontières et les cadres nationaux. Comme l’attentat contre les tours jumelles le 11 septembre 2001, la nuit de feu de Notre-Dame le 15 avril 2019 se fixe comme un événement majeur dans l’histoire du pays et dans l’histoire mondiale.

 

A lire aussi : Documentaire – Notre-Dame de Paris : sauver des flammes et de l’effondrement.

 

Avec cette bande dessinée, les auteurs rendent hommage à l’ensemble des services qui ont permis de sauver l’édifice. On entre dans l’action des pompiers, on comprend leurs difficultés, les dangers, l’organisation de leurs actions pour parvenir à éteindre l’incendie. Le moment le plus troublant de l’album est quand le recteur de Notre-Dame se rend compte que la couronne du Christ, apportée par Saint-Louis, risque de périr dans les flammes. L’aumônier des pompiers de Paris entre dans l’édifice en flamme et parvient à récupérer la couronne, ainsi que le saint-sacrement resté dans une des chapelles latérales. Notre-Dame n’est pas qu’un édifice de pierres sculptées, c’est aussi un musée recelant de nombreux trésors : tableaux, orgues, objets précieux, reliquaires, vêtements du culte, c’est aussi tout cela qu’il faut sauver tant la cathédrale de Paris est le conservatoire des grandes dates de l’histoire de France et de son art multiséculaire. D’où l’émotion collective provoquée par l’incendie : ce n’était pas qu’un bâtiment qui brûlait, mais une partie de l’âme de la France. Et c’est le courage des soldats du feu, accompagnés par la prière des Parisiens rassemblés à proximité de l’incendie, qui a permis de sauver le bâtiment et, avec lui, cette part d’ineffable et d’immatériel qu’est la culture française.

 

À propos de l’auteur
Martin Capistran

Martin Capistran

Avocat, docteur en droit.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest