Poutine par lui-même. La conquête, du pouvoir

8 décembre 2021

Temps de lecture : 3 minutes
Photo : Poutine par lui-même. La conquête, du pouvoir. Crédit photo : Unsplash
Abonnement Conflits

Poutine par lui-même. La conquête, du pouvoir

par

Traduction et présentation de discours et d’interventions choisis de Vladimir Poutine entre 1991 et 2000. En étudiant les discours de celui qui n’était pas encore dirigeant la Russie, Romain Bessonnet permet de comprendre la pensée politique de celui qui désormais dirige la Russie depuis 2001.

On connaît la distinction faite par Léon Blum, avant la victoire du Front populaire en 1936, entre la conquête et l’exercice du pouvoir. Combien de fois s’est-on mépris sur les intentions de tel ou tel dirigeant qui une fois arrivé au pouvoir, est resté fidèle à ses déclarations d’origine. Dans le cas de Vladimir Poutine, sa position est claire. Autant ses déclarations une fois qu’il est arrivé au pouvoir ont été citées et disséquées, autant ses prises de parole avant 2000 sont peu mentionnées. L’ancien officier du KGB, devenu l’adjoint du libéral maire de Leningrad, Anatoly Sobtchak, n’est pas un ovni politique venu de nulle part. Il avait des convictions, forgées au cours de son adolescence, lesquelles ont été influencées par le destin de sa famille et celle de Leningrad durement éprouvé au cours du long siège (1941–1944) où l’ancienne capitale des tsars perdit 900 000 des siens. C’est donc une aubaine que nous livre cet ouvrage, le premier en langue française à nous livrer les écrits et paroles du futur leader national qui domine la vie politique russe depuis plus de deux décennies. Les années 1991–2000 n’ont pas été faciles et on tend à l’oublier.

À lire également

Nouveau Numéro spécial : Regards sur la guerre

L’URSS a connu de nombreuses épreuves depuis son effondrement en décembre 1991 jusqu’au déclenchement de la première guerre de Tchétchénie en septembre 1999 qui a propulsé l’inconnu Vladimir Poutine au devant de la scène. Durant toutes ces années, c’est le patriotisme de Poutine qui ressort, son pragmatisme aussi, et son réalisme. L’homme ne se perd pas en vaines déclarations lyriques, il est concentré vers la reconstruction de l’État et de la Nation, dont la déliquescence fut pour lui à Dresde en août 1991 une cruelle leçon. Son action est tout entière orientée vers l’arrêt du morcellement territorial du séparatisme et de la guerre civile qui est en train de se répandre en Tchétchénie et dans tout le Caucase. D’emblée, on est frappé par un discours clair, précis et compréhensible. Vladimir Poutine, enfant de la télé, joint les images et les actes à la parole. Il s’est rendu, le 27 août 1999 au Daghestan dans le district de Botlikh, contre l’avis de son service d’ordre, là où deux hélicoptères russes ont été abattus. Il va y faire deux discours très courts, reproduits dans ce livre, qui transcrivent sa volonté et son engagement inconditionnel dans la reconquête par la Russie de sa souveraineté, le fil rouge de toute son action au pouvoir. Vladimir Poutine nous montre, tout le long de ces années de formation, que le patriotisme, la souveraineté, la nation sont plus que des mots, une pensée, des concepts, ce sont aussi des actes, une limite, un courage. Dans certains domaines, l’objectif peut être considéré comme atteint (souveraineté politique, militaire et agricole), dans d’autres cas, la réussite est partielle (souveraineté juridique, économique, scientifique…) et parfois, l’essentiel du travail reste à faire (souveraineté intellectuelle, technologique, numérique). Produit de l’histoire douloureuse de l’effondrement de l’Union soviétique, Vladimir Poutine a su la propulser dans les temps nouveaux. Sa pensée telle qu’exprimée dans ses déclarations reproduites ici avec soin est un indicateur très précieux. Elle reste encore en action.

À lire également

Livre – Les quatre guerres de Poutine !

À propos de l’auteur
Eugène Berg

Eugène Berg

Eugène Berg est diplomate et essayiste. Il a été ambassadeur de France aux îles Fidji et dans le Pacifique et il a occupé de nombreuses représentations diplomatiques.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest