Pour séduire les touristes français, la région du Sichuan mise sur ses pandas géants

20 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Photo : Pandas playing in snow in Shenyang, Liaoning,China on 17th December, 2019 (c) SIPAUSA30194755_000003
Abonnement Conflits

Pour séduire les touristes français, la région du Sichuan mise sur ses pandas géants

par

La Chine dispose de nombreux atout touristiques. Pour attirer les Européens, elle mise sur ses sites archéologiques ainsi que sur ses pandas.

 

Depuis son ouverture au tourisme occidental dans les années 1980, la Chine est devenue la troisième destination mondiale en nombre de visiteurs et dispose d’une importante marge de progression. Doté de paysages naturels très riches et différents et d’une culture millénaire, elle peut encore développer son secteur touristique et progresser dans ce classement. Nombreux sont les touristes asiatiques qui viennent déjà en Chine : Japonais, Taïwanais, Thaïlandais, etc. Pour continuer ce développement, les différentes provinces (les sheng, plus haute divisions administratives) prennent les choses en main pour présenter directement leurs atouts et attirer les visiteurs chez elles.  C’est notamment le cas du gouvernement du Sichuan.

La province du Sichuan, vaste région centrale de la Chine, peuplée de 91 millions d’habitants, a envoyé MM. Li Xiaojuin et Sun Jianhua, en charge de la promotion de la région, présenter aux Français leur région. Et ils ont d’emblée un atout majeur : les Pandas géants, natifs de Sichuan (80% de la population mondiale y réside) et bien évidement sa mascotte, aussi populaires que John Lenon…  Et en Sichuan on ne fait pas dans la demi mesure : Une chaine de télévision 100% dédiée au panda, 24 heures sur 24, diffuse depuis Chengdu d ans le monde entier les images du mangeur de bambou (iPanda est disponible en France sur Free ou sur YouTube) ! Cocorico, c’est un religieux français, Armand David qui a fait connaitre le panda en Occident à la fin du XIXe siècle !

Classée au sixième rang national en terme de PIB, la région affirme avoir connu un développement économique spectaculaire ces quinze dernières années. La province du Sichuan est visiblement dotée de nombreux atouts touristiques, et notamment de sept sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco, de vastes paysages montagneux, et de ses forêts de haute altitude où vivent les fameux ours noir et blanc. Tout ceci est desservi convenablement par des liaisons aériennes directes entre Paris et Chengdu, capitale aux 14 millions d’habitants. Les travaux sur un aéroport flambant neuf – Tianfu International – se terminent et le terminal sera bientôt prêt à accueillir les hommes d’affaires mais aussi les visiteurs qui choisiront d’arriver directement au Sichuan sans passer par les circuits classiques… La cuisine poivrée caractéristique du coin (et impossible à trouver en France) complète les atouts de cette région.

A lire aussi : Podcast : L’Afrique, terrain de lutte entre la Chine et les États-Unis

Aussi, dans sa communication actuelle à destination des touristes internationaux – qui ont le tort de trop rester dans les régions côtières chinoises – le Sichuan veut utiliser l’image de l’animal attendrissant avec le slogan Sichuan : la maison des Panda. Les autorités protègent désormais son habitat, conscientes de la fragilité de cet animal sympathique.

Le panda sert aussi à développer l’image de la Chine et à mettre en avant les sujets culturels et naturels afin de ne pas se centrer uniquement sur les sujets politiques, qui sont parfois mal perçus à l’étranger.

A lire aussi : Chine : un régime à bout de souffle, une machine d’État enrayée

Mots-clefs : ,

À propos de l’auteur
Gil Mihaely

Gil Mihaely

Journaliste. Directeur de la rédaction de Causeur.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest