La Nuit aux Invalides : une fresque vivante sur l’histoire de France

7 juillet 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Photo : Spectacle "La Nuit aux Invalides" 9e édition (c) La Nuit aux Invalides
Abonnement Conflits

La Nuit aux Invalides : une fresque vivante sur l’histoire de France

par

Le musée de l’Armée accueille du 7 juillet au 26 août 2021 le spectacle son et lumière « La Nuit aux Invalides » dans la Cour d’Honneur du bâtiment. Pour cette 9e édition, le créateur de l’évènement Bruno Sellier a choisi le thème « Napoléon, l’envol de l’Aigle » en hommage du bicentenaire de la mort de l’empereur. Un spectacle qui retrace autant la vie de l’Empereur que l’histoire des Invalides pour mettre en valeur celle de la France.

Un spectacle technologique

C’est une soirée en plein air où les spectateurs écoutent les murs leur parler de ce qu’ils ont vu et de ce qu’ils ont été. Les dernières technologies de vidéo-mapping projettent sur le bâtiment du XVIIe siècle une succession de thèmes et d’animations qui épousent parfaitement les lignes des fenêtres, des portes et des balustrades. Jaillissement de couleurs et de décors bigarrés, véritable fantasmagorie lorsque la façade toute entière se décompose en un clavier de piano dont les touches s’enfoncent et remontent au rythme de la musique, tantôt terrifiant lors de la déferlante révolutionnaire et tantôt charmant pendant la Belle époque, le spectacle est un envoutement assuré qui ne saurait laisser quiconque indifférent.

Année Napoléon

Une voix puissante et captivante commente les différentes projections construites autour des trois grandes figures attachées au monument : Louis XIV qui le fit construire par les architectes Libéral Bruant et le grand Jules Hardouin-Mansart, Napoléon dont les cendres y furent solennellement rapatriées à l’initiative du roi Louis-Philippe, et Charles de Gaulle puisque l’hôtel des Invalides accueillit des aviateurs alliés pendant l’Occupation. Cette année donne bien sûr la première place au plus grand général de l’histoire de France dont la statue illuminée au centre de la Cour continue de fasciner et de ravir l’imagination des visiteurs. La moitié des 50 minutes du spectacle est ainsi dédiée à l’aventure romanesque du petit caporal corse devenu empereur et déploie dans un éclat enchanteur la fresque vivante de ses gloires militaires.

Spectacle « La Nuit aux Invalides » 9e édition (c) La Nuit aux Invalides

La Défense du patrimoine culturel

La nuit se termine sur une citation d’André Malraux, un appel à préserver le patrimoine français, réceptacle de la culture : « c’est pour cela que nous voulons les sauver ; non pour la curiosité ou l’admiration, non négligeable d’ailleurs, des touristes, mais pour l’émotion des enfants que l’on y tient par la main. Michelet a montré jadis ces petits visages éblouis devant les images de leur pays où la gloire n’avait pas d’autre forme que celle du travail et du génie. C’est elles qui nourrissent notre communion la plus profonde. C’est par elles que les combats, les haines et les ferveurs qui composent notre histoire s’unissent, transfigurés, au fond fraternel de la mort. Puissions-nous faire que tous les enfants de France comprennent un jour que ces pierres encore vivantes leur appartiennent à la condition de les aimer. »

La Nuit aux Invalides. Informations et réservation

À propos de l’auteur
Louis du Breil

Louis du Breil

Louis du Breil est journaliste.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest