Livre – Les corses dans la diplomatie

17 janvier 2021

Temps de lecture : 3 minutes
Photo : L'Île de Beauté a vu naître d'importants diplomates. (c) Pixabay KaiPilger
Abonnement Conflits

Livre – Les corses dans la diplomatie

par

Tour à tour génoise, indépendante et française, la Corse a fourni de nombreux diplomates à l’Europe Moderne et contemporaine. Un ouvrage à plusieurs mains revient sur quelques noms qui ont marqué l’histoire de la diplomatie corse.

 

 

La diplomatie est pour les Corses, qui comprennent parfaitement ce que sont les nécessités du politique, presque une activité prédestinée, comme celle des armes, les deux ne s’excluant nullement, voire se complétant même bien souvent. La Corse, de par sa position stratégique en Méditerranée, ne fait que renforcer cet attrait. Car, « Il n’y a sans doute pas un événement méditerranéen où un Corse ne se soit trouvé mêlé » constate Fernand Braudel. L’histoire de Corse révèle que la présence des insulaires s’étend même bien au-delà. Partant de ce constat, La Corse et les Corses dans la Diplomatie est un sujet d’étude bienvenu. Ouvrage riche, mais accessible, il ravira ceux désirant accroître leur culture en géopolitique et en histoire. Fruit de l’édition de mai 2018 du colloque dAlata, qui a pour ambition de réunir d’éminents spécialistes et universitaires reconnus venant souvent de différents pays, l’ouvrage est dirigé par le professeur Michel Vergé-Franceschi, auteur de très nombreux ouvrages et spécialiste de l’histoire de Corse. Autour de ce dernier, une quinzaine de spécialistes, dont une partie venant de Russie.

L’étude du livre nous instruit sur une histoire de la Corse et des Corses profondément imbriquée dans les grands équilibres européens au fil des époques. La figure de l’illustre Sampiero Corso, fidèle serviteur de la Couronne de France et véritable européen, est abordée, tout comme celle de Carlo Andrea Pozzo di Borgo, proche du Czar et cousin de Napoléon quoique son ennemi juré. Ce dernier eut un rôle décisif dans la chute de l’Empire et devint par la suite ambassadeur de Russie en France puis en Angleterre. Il resta un diplomate de premier plan jusqu’à la monarchie de juillet. Il est vrai qu’il existe déjà des liens entre la Corse et la Russie. Déjà Catherine II correspondait avec Pasquale Paoli dans l’idée de faire de l’île une base pour la flotte impériale, et son fils, Paul Ier, resta très attentif aux événements de Corse. Louis XV, grâce à son habile ministre Choiseul, s’imposa en Corse notamment pour des questions géopolitiques. La diplomatie est aussi l’influence. Raison pour laquelle la figure de James Boswell est également étudiée. Quoiqu’Écossais, il fut un véritable ambassadeur de la cause corse, dans le monde anglo-saxon en particulier, par la publication de son très célèbre ouvrage An Account of Corsica, qui diffusa les idées novatrices du royaume républicain de Corse à l’époque de Paoli.

Sont coauteurs du présent ouvrage : Lucien Bely, auteur et Professeur d’histoire moderne à Sorbonne Université; Francis Beretti, auteur et Professeur émérite de l’Université de Corse, Alain Blondy, Professeur émérite à la Sorbonne; Zélia Darnault-Orsoni, spécialiste d’histoire de l’art; Anna Gnedina-Moretti, auteur, chargée de cours à l’Université Paris IV; Jacques Huntzinger, auteur, ancien professeur des facultés de droit, ancien haut fonctionnaire aux Nations Unies, ancien ambassadeur de France; Elena Linkova, auteur, responsable des relations internationales et des études postuniversitaires du département d’histoire de la Russie à l’Université de Russie de l’amitié des peuples; Jean-Marc Olivesi, conservateur du musée national de la maison Bonaparte; Philippe Perfettini, auteur, responsable des collections napoléoniennes du Palais Fesch-Musée des Beaux-Arts; Lucette Poncin, auteur, enseignante en histoire et géographie; Tania Rakhmanova, réalisatrice de films documentaires; Élisabeth Sanguinetti, Professeur honoraire; Nathalia Tanchina, professeur d’histoire à l’Académie de l’économie nationale et du service d’État du président de la Fédération russe, professeur d’histoire moderne à l’université pédagogique d’État de Moscou; Michel Vergé-Franceschi, auteur, Professeur d’histoire moderne à l’Université François Rabelais de Tours, Henry Zipper de Fabiani, ancien ambassadeur de France.

 

A lire aussi : Traditions et coutumes de la Corse

 

Mots-clefs : , , ,

À propos de l’auteur
Antoine-Baptiste Filippi

Antoine-Baptiste Filippi

Chercheur associé au Labiana, laboratoire d’histoire grecque et de philologie du politique.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

La France du non

Il existe une France du non, une France « tentée par la rébellion », observe Laurent Greilsamer dans le 1 hebdo (no 376, ...

Pin It on Pinterest