<i class='fa fa-lock' aria-hidden='true'></i> Lithium : pollution en Chine, les usines à l’arrêt

9 décembre 2022

Temps de lecture : 3 minutes
Photo : YICHANG, CHINA - NOVEMBER 23, 2022 - Aerial photo shows large engineering vehicles at the site of the Chuneng New Energy (Yichang) lithium battery Industrial Park project in Yichang, Hubei Province, China, Nov 23, 2022. It is understood that the total investment of Chuneng New Energy Source (Yichang) lithium battery Industrial Park project is 60 billion yuan, and the planned construction of 150GWh lithium battery capacity is divided into four phases, of which the first phase will build 40GWh capacity. It is expected to achieve an annual output value of 105 billion yuan, a tax revenue of 6 billion yuan, and 20,000 jobs. It will form a large-scale new energy lithium battery production base with an annual industrial output value of more than 100 billion yuan, integrating research and development, manufacturing and sales of power batteries, energy storage batteries, module packs and energy management systems. (Photo by CFOTO/Sipa USA)/42929015//2211231455
Abonnement Conflits
Abonnement Conflits

Lithium : pollution en Chine, les usines à l’arrêt

par

La capitale asiatique du lithium s’arrête de produire des batteries à Yichun, par suite d’une enquête sur la pollution de la rivière Jin. Un coup d’arrêt à l’industrie chinoise qui fragilise la voiture électrique.

Yujie Xue pour Asia Times : Article original

Traduction de Conflits

Certains des principaux producteurs de la ville chinoise de Yichun, « capitale asiatique du lithium », ont arrêté leur production à la suite d’une enquête menée par le gouvernement local sur la qualité anormale de l’eau de la rivière Jin, principale source d’approvisionnement en eau des habitations de la ville, ce qui suscite des inquiétudes quant aux dessous de la production de lithium.

A lire également :

La Chine manque d’énergie

Pollution aquatique

La semaine dernière, le producteur de sel de lithium Yongxing Special Materials Tech, coté à Shenzhen, a déclaré dans un communiqué qu’il avait arrêté sa ligne de production de carbonate de lithium à Yichun, dans la province de Jiangxi (sud-est), pour faciliter l’enquête.

Anshan Heavy Duty Mining Machinery, cotée à Shenzhen, et KangLongDa Special Protection Technology, cotée à Shanghai, deux autres grands producteurs de lithium, ont également annoncé un arrêt temporaire de leurs usines de carbonate de lithium dans la ville, mais n’ont pas précisé pourquoi. Ces trois entreprises n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Les sociétés n’ont pas indiqué quand elles reprendraient la production, et une estimation du fournisseur de renseignements sur le marché Shanghai Metals Market suggère que l’arrêt de la production est susceptible d’affecter 3 000 à 4 000 tonnes d’équivalent carbonate de lithium.

« L’industrie des nouvelles énergies a connu un développement vigoureux ces dernières années, et la capacité de fusion des métaux énergétiques a rapidement augmenté, mais la protection de l’environnement dans le processus de production a été négligée », a déclaré Zhou Zhe, analyste chez Essence Securities, basé à Shenzhen, dans un rapport publié dimanche.

« Après cet incident, nous n’excluons pas la possibilité que la pollution par les métaux lourds devienne un facteur restrictif pour le développement des métaux non ferreux et de l’industrie des nouvelles énergies. La prévention et le contrôle de la pollution par les métaux lourds sont extrêmement urgents. »

Demandes en lithium

Le lithium, qui est utilisé dans les batteries pour alimenter les véhicules électriques, a vu sa demande monter en flèche au niveau mondial alors que le monde cherche à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports en raison de la crise climatique. La Chine, qui est le plus grand émetteur de carbone au monde et qui vise à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060, contrôlait 65 % de la capacité mondiale de traitement et de raffinage du lithium en 2021, selon le cabinet de conseil en recherche énergétique Rystad Energy.

A lire également :

L’hydrogène, énergie du futur ?

Yichun, qui abrite la plus grande mine au monde de lépidolite, un minéral contenant du lithium, et possède une réserve de 1,1 million de tonnes d’oxyde de lithium, représente 31 % de la production d’oxyde de lithium récupérable de la Chine et 12 % de la production mondiale, selon des données officielles. Le gouvernement local, qui présente la ville comme «la capitale asiatique du lithium », a également attiré des entreprises de premier plan dans la chaîne d’approvisionnement en lithium, notamment Contemporary Amperex Technology Limited (CATL), le plus grand fabricant mondial de batteries pour véhicules électriques, et BYD, le plus grand fabricant mondial de véhicules électriques.

Les batteries au lithium sont considérées comme une alternative aux combustibles fossiles à faible émission de carbone, mais la chaîne d’approvisionnement en lithium – de l’exploitation minière et de l’extraction en amont à l’application et au recyclage en aval, en passant par la fusion et la fabrication en milieu de chaîne – présente plusieurs inconvénients pour l’environnement, car elle nécessite de grandes quantités d’eau et d’énergie et rejette des polluants à base de métaux lourds.

Rupture d’approvisionnement

Selon BloombergNEF, il faut environ 70 000 litres d’eau pour produire une tonne de lithium. Selon Wood Mackenzie, le lithium extrait de la saumure peut générer 3,5 fois plus de dioxyde de carbone, car l’extraction du spodumène, un minéral contenant du lithium, consomme beaucoup d’énergie et implique également le transport du concentré en Chine pour le raffinage.

Le gouvernement chinois a pris des mesures pour réduire les effets néfastes de l’industrie des batteries. En 2013, le ministère de l’Écologie et de l’Environnement a publié une norme sur les émissions de polluants pour l’industrie des batteries, qui fixe des limites de rejet pour les polluants de l’eau et de l’air dans la chaîne d’approvisionnement des batteries et stipule des exigences pour la surveillance des entreprises de fabrication de batteries.

La Chine devrait stimuler les initiatives visant à étudier et à surveiller les empreintes carbones dans la chaîne d’approvisionnement des batteries pour véhicules électriques, car le pays a « apparemment pris du retard », a déclaré Zeng Yuqun, président de CATL, lors d’un forum industriel à Pékin en août.

Le cabinet de conseil Cairn Energy Research Advisors estime que l’industrie mondiale du lithium-ion devrait passer de 100 gigawattheures (GWh) de production annuelle en 2017, à près de 800 GWh en 2027.

A lire également :

Pourquoi nous avons besoin des métaux rares

À propos de l’auteur
Revue Conflits

Revue Conflits

Fondée en 2014, Conflits est devenue la principale revue francophone de géopolitique. Elle publie sur tous les supports (magazine, web, podcast, vidéos) et regroupe les auteurs de l'école de géopolitique réaliste et pragmatique.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest