Vinexpo 2022 : le retour de la planète vin

19 février 2022

Temps de lecture : 6 minutes
Photo : Gigi présent à l'Infinite bar de Vinexpo (c) JBN
Abonnement Conflits

Vinexpo 2022 : le retour de la planète vin

par

Après deux ans de fermeture à cause des confinements, le salon Vinexpo a pu rouvrir en février 2022. Trois jours d’échanges et de rencontres de la planète vin réunie à Paris. En un même lieu, des vins du monde entier, qui témoigne de la vitalité et de l’évolution de la géopolitique du vin.

À lui seul le vin est une belle image de la complexité géopolitique. Il s’inscrit dans une géographie et une histoire, une économie, à la fois locale et mondiale, il raconte les échanges des hommes, les tensions et les rapports exercés sur la planète. Le vin, produit de culture et de civilisation, subit les évolutions des pays où il est produit.

A lire aussi : Vinexpo 2020 : un monde en vin

Russie

Depuis la fin de l’ère soviétique, les vins de l’Est renaissent. Géorgie, berceau mondial du vin, Arménie, première mention historique avec l’épisode de Noé, mais aussi Russie, notamment les bords de la mer Noire, voient le vin réapparaitre. Si les vignobles sont presque repartis de zéro après 70 ans de collectivisation des terres, des progrès importants ont été effectués, mais qui ne permettent pas encore de mettre la plupart de ces vins au niveau des standards mondiaux.

S’il est amusant de déguster des vins russes provenant des bords de la mer Noire au moment où cette région connait des tensions majeures et où les Américains promettent une invasion imminente de l’Ukraine, force est de constater que le plaisir est assez fugace avec des vins insipides et sans réel intérêt. Beaucoup de cépages français parmi les blancs, quelques cépages autochtones, mais pour produire des vins qui ne valent pas le détour.

A lire aussi : Gin du Var : acculturation d’une boisson d’ailleurs

Les présents et les absents

Les pavillons des vins étrangers sont aussi éloquents pour les présents que pour les absents. L’Italie était abondamment représentée à Vinexpo, avec un grand nombre de producteurs et des vins de toutes les régions viticoles, des Dolomites à la Campanie. Une démonstration de force, avec notamment un grand pavillon toscan et chianti, à la hauteur de la qualité du vin de ce pays et de sa place de numéro un mondial chèrement concurrencée par la France.

Pavillon des chianti à Vinexpo 2022 (c) JBN

Le stand d’Elena Walch, qui a repris le domaine familial dans les Dolomites. Des blancs de grande qualité où les spécificités des cépages sont très bien mis en valeur. Pour ceux qui aiment les blancs qui disent quelque chose, qui sont profonds, fruités et denses.

Elena Walch (c) JBN

Elena Walsh produit aussi des rouges, ici des pinot noir (c) JBN

Présence aussi de l’Espagne, dont la qualité ne cesse de croitre, même s’il n’y a pas autant de régions viticoles qu’en Italie.

Absence en revanche du Liban, dont les troubles sociaux et politiques rejaillissent sur sa production viticole, de même que l’Afrique du Sud, qui avait autrefois de bons et grands vins. Les vignobles de Constantia et du Cap sont parmi les plus anciens créés hors d’Europe, au moment où les Européens se lancent à la découverte du monde. La vigne a suivi leurs pérégrinations et leurs besoins en boisson de qualité. Depuis 1994 l’Afrique du Sud plonge, les émeutes sociales s’alignent, les coupures d’eau et d’électricité, les massacres des fermiers blancs. Impossible de maintenir une viticulture de qualité dans de telles conditions. Ces vignobles appartiendront un jour à l’histoire et au passé.

Vin de Grèce – Alpha Estate

S’il y a un pays qui a associé son histoire au vin, c’est bien la Grèce. Dans sa culture, sa philosophie et sa littérature, le vin est omniprésent, mais jusqu’à présent la Grèce contemporaine avait peu de grands vignobles. La maison Alpha Estate a relevé le défi de produire du vin de qualité. Fondée en 1997 par Makis Mavridis et Angelos Iatridis dans le nord-ouest du pays, dans la région d’Amyndeon, Alpha Estate propose une large gamme de vins tous de grande qualité. Les cépages français côtoient les cépages autochtones, comme le xinomavro et l’assyrtiko. Seuls ou en assemblages avec des chardonnays, des sauvignons et des cabernets, les vins produits sont puissants, fruités, complexes, charmeurs. On goutera avec grande surprise un vin liquoreux rouge dont les arômes tirent davantage vers les blancs que les portos ou les malvoisies. Un domaine à recommander à tous ceux qui veulent voyager en Grèce sans pouvoir prendre de billet d’avion.

Vignoble au bord du lac (c) Alpha Estate

Le domaine Alpha Estate (c) Alpha Estate

Les assemblages des cépages français et grecs donnent des vins surprenants qui permettent de s’immerger au cœur de la Grèce nouvelle. En moins de trente ans, Alpha Estate a réussi à se hisser parmi les grands du vin.

Alpha Estate (c) JBN

Rosé de Alpha Estate (c) JBN

Portugal – Porto

Difficile de convaincre les Français que le porto est autre chose qu’un vin d’apéritif sucré. Les porto bas de gamme vendus dans les rayonnages des supermarchés ont abîmé l’image de ces vins de grande finesse et aux notes complexes. Les paysages de coteaux et d’escaliers plongeant dans le Douro sont superbes et procurent en eux-mêmes l’émotion intense des grands vins. Le verre de vin conduit avec lui les paysages et les lumières où ils sont nés. C’est de la géographie faite liquide et boisson. Fondée en 1982, la maison Churchill’s est l’un des noms du porto, offrant une gamme large allant du jeune fruité au vieux porto vieilli en fût aux arômes complexes et intenses. En cocktail, en apéritif ou tout simplement autour d’une discussion, le porto est le vin des échanges entre amis et des moments de convivialité. Après ouverture les bouteilles doivent être consommées rapidement ; l’erreur consistant à laisser dans son bar les bouteilles à demi-vide, comme on le fait pour les spiritueux. Sous l’effet de l’air et de l’oxygène, le porto s’abîme et se dégrade, ce qui est dommageable pour sa qualité.

Paysage de Douro (c) Churchill’s

Le temps des vendanges (c) Churchill’s

Les arômes d’un porto (c) Churchill’s

Le porto a en outre l’avantage de très bien supporter le vieillissement. Pour ceux qui souhaitent boire des vins vieux et disposer de bouteilles qui traversent le temps, afin de se remémorer un mariage, une naissance ou un anniversaire, rien de tel que de faire le plein de porto millésimé dans sa cave. Un des meilleurs cavistes à porto du Portugal se trouve à l’aéroport de Lisbonne. Là, un très large choix de marques, de types et de millésimes permet aux voyageurs de s’approvisionner avant le voyage du retour. Une façon aussi de s’alléger du poids des bouteilles dans la valise.

Encore peu de monde dans les travées de Vinexpo en ce lundi matin mais des exposants heureux de se retrouver après deux ans d’absence.

Salon Vinexpo (c) JBN

Gigi – Paris

Gigi Paris était présent à l’Infinite bar, le bar à cocktail spécialement installé pour le salon. Des cocktails italiens à base de spritz, d’américano, de limoncello, L’ambiance du Gigi Paris avenue Montaigne à côté des autres mixologues et bartender invités à l’occasion du salon. Gigi, c’est une ambiance milanaise au cœur de Paris, avec aussi des établissements à Val d’Isère et à Ramatuelle. Pour la ville, le ski ou la mer.

À propos de l’auteur
Jean-Baptiste Noé

Jean-Baptiste Noé

Docteur en histoire économique (Sorbonne-Université), professeur de géopolitique et d'économie politique à l'Université catholique de l'Ouest (Angers) et à l'Institut Albert le Grand (Lyon). Rédacteur en chef de Conflits.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest