Corée : la Chine est prête à se battre

24 octobre 2020

Temps de lecture : 3 minutes
Photo : Le président chinois Xi Jinping, en bas au centre, et des hauts fonctionnaires interprètent l'hymne national lors de la conférence commémorant le 70e anniversaire de l'entrée de la Chine dans la guerre de Corée de 1950-53, dans le Grand Hall du peuple à Pékin, le vendredi 23 octobre 2020 (c) Sipa AP22505772_000006
Abonnement Conflits

Corée : la Chine est prête à se battre

par

La Chine est « prête à se battre », déclare Xi Jinping dans un discours à l’intention des États-Unis évoquant la guerre en Corée. Dans cette intervention farouchement nationaliste, le président déclare que le peuple chinois ne pliera pas, quels que soient les défis à relever. Bien qu’elles ne soient pas directement nommées, les analystes affirment que les remarques visaient précisément Washington à l’approche du 70e anniversaire du conflit.

Article original paru dans le South and China morning post.

Traduction de Conflits.

Le président chinois Xi Jinping a averti les États-Unis que la Chine ne craignait pas la guerre dans un discours farouchement nationaliste marquant le 70e anniversaire de l’entrée de la Chine dans la guerre de Corée contre les forces américaines, au milieu de tensions toujours croissantes entre les grandes puissances. S’exprimant depuis le Grand Hall du peuple à Pékin vendredi, Xi a vanté la guerre pour « résister à l’agression américaine et aider la Corée » de 1950 à 1953 (le seul conflit militaire entre la Chine et les États-Unis) comme une démonstration de la puissance militaire de la Chine contre les impérialistes américains.

« Il y a soixante-dix ans, les envahisseurs impérialistes ont tiré sur le seuil d’une nouvelle Chine », a-t-il déclaré. « Le peuple chinois a compris qu’il fallait utiliser le langage que les envahisseurs peuvent comprendre – pour faire la guerre avec la guerre et pour arrêter une invasion par la force, en gagnant la paix et le respect par la victoire. Le peuple chinois ne créera pas de problèmes, mais nous n’avons pas peur d’eux non plus, et quelles que soient les difficultés ou les défis auxquels nous sommes confrontés, nos jambes ne trembleront pas et notre dos ne se pliera pas ».

S’inspirer de la guerre de Corée

Xi a souligné que « tout pays et toute armée, quelle que soit leur puissance passée » verrait ses actions « battues » s’ils s’opposaient à la communauté internationale. Il a ajouté que la Chine devait accélérer sa modernisation militaire afin de construire une armée de classe mondiale, et de s’assurer que le gouvernement chinois maintienne un contrôle total sur l’armée. « Dans le monde d’aujourd’hui, tout unilatéralisme, protectionnisme et idéologie d’intérêt extrême sont totalement inapplicables, et tout chantage, blocus et pression extrême sont totalement inapplicables », a-t-il déclaré. « Toute action qui se concentre uniquement sur soi-même et tout effort pour s’engager dans l’hégémonie et l’intimidation ne fonctionnera tout simplement pas, non seulement cela ne fonctionnera pas, mais ce sera une impasse ».

Les remarques du leader chinois, faites moins de deux semaines avant l’élection américaine, ont coïncidé avec un débat enflammé entre le président américain Donald Trump et l’ancien vice-président Joe Biden, au cours duquel les deux hommes se sont demandé qui serait le mieux à même de relever les défis d’une Chine montante.

Le discours de Xi, le dernier d’une série d’événements fortement médiatisés sur la guerre de Corée au milieu des tensions entre les États-Unis et la Chine, a également précédé le cinquième plénum de la semaine prochaine, la principale réunion du parti qui tracera les grandes lignes du développement politique, économique et social du pays au cours des cinq prochaines années.

Au début de la semaine, – lors d’une visite à l’exposition sur la guerre de Corée à Pékin –  Xi a exhorté le peuple chinois à « garder la foi en sa victoire finale » et à « l’emporter sur tous les ennemis », dans ce qui a également été considéré comme un signal clair aux États-Unis.

A lire aussi : Chine/Etats-Unis : le piège de Thucydide

Démonstration de force pour un anniversaire

Xie Maosong, politologue à l’Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré que le discours de Xi était porteur d’un message clair de la volonté de la Chine de riposter, à l’approche de l’anniversaire, dimanche, du premier engagement entre les forces chinoises et américaines pendant la guerre de Corée.

Il a ainsi rappelé le souvenir de la bataille d’Onjong, où le 40e corps de l’Armée populaire volontaire (PVA), le 25 octobre 1950, a mené une série d’embuscades contre les troupes de la République de Corée, détruisant le flanc droit de la 8e armée américaine tout en arrêtant leur progression vers la frontière entre la Chine et la Corée.

« Son discours précédent était plus subtil », a déclaré Xie. Le discours de Xi aujourd’hui – à l’approche de l’anniversaire du premier tir des troupes chinoises de l’APV et de leur première victoire – vise clairement à envoyer un message au peuple chinois : « nous nous battrons et nous gagnerons encore », car la Chine est maintenant confrontée à une pression croissante de la part des États-Unis ».

La rivalité stratégique entre la Chine et les États-Unis s’est intensifiée en ce qui concerne le commerce, la technologie, la pandémie de coronavirus, les idéologies de combat ainsi que les actions de Pékin dans la mer de Chine méridionale, à Hong Kong, à Taïwan, au Xinjiang et au Tibet. Les analystes ont averti que le risque de guerre s’est accru, même si un conflit militaire à part entière reste contraire aux intérêts des deux parties.

À propos de l’auteur
South China Morning Post

South China Morning Post

Le South China Morning Post est l'un des plus anciens journal d'Asie. Il a été fondé en 1903 à Hong Kong. La marque possède aujourd'hui de nombreux titres de presse et diffuse en Chine continentale, à Hong Kong et dans le reste de l'Asie. C'est l'un des principaux journaux de langue anglaise de la région.
La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest