<i class='fa fa-lock' aria-hidden='true'></i> Chine : le pass sanitaire contre les manifestations

23 juin 2022

Temps de lecture : 3 minutes
Photo : Une file pour des tests Covid de masse à Pékin C: Andy Wong/SIPA
Abonnement Conflits

Chine : le pass sanitaire contre les manifestations

par

SHANGHAI – Une manifestation prévue par des centaines de déposants bancaires dans le centre de la Chine, qui souhaitaient avoir accès à leurs fonds gelés, a été contrecarrée parce que les autorités ont fait passer leurs codes sanitaires au rouge, ont déclaré plusieurs déposants à Reuters.

Par Engen Tham. Article original paru sur Reuters. Traduction de Conflits.

Les déposants avaient prévu de se rendre cette semaine dans la province centrale du Henan, en provenance de toute la Chine, pour protester contre le blocage, depuis près de deux mois, de l’accès à au moins 178 millions de dollars de dépôts, ce qui a empêché les entreprises de payer leurs travailleurs et les particuliers d’accéder à leur épargne.
Les groupes de défense des droits ont prévenu que la Chine pourrait utiliser sa vaste infrastructure de surveillance COVID pour étouffer toute dissidence. Sans un code vert sur l’application de leur smartphone, les citoyens perdent l’accès aux transports publics et aux espaces tels que les restaurants et les centres commerciaux, ainsi que le droit de voyager à travers le pays. « Ils nous mettent des menottes numériques », a déclaré un déposant de la province du Sichuan, prénommé Chen, qui a refusé d’utiliser son nom complet par crainte de représailles du gouvernement. Le gouvernement provincial du Henan, la Commission nationale de la santé et le ministère de la Sécurité publique n’ont pas répondu aux demandes de commentaires. Après les récentes épidémies de COVID, certaines régions de Chine ont demandé aux voyageurs d’enregistrer leurs projets en ligne.

À lire également

Chine – Russie, entre alliance et mésalliance

Un homme nommé Liu, qui vit dans la province de Hubei, a constaté que son code de santé était devenu rouge le matin du 12 juin après s’être enregistré la veille pour se rendre dans le Henan.
Liu avait prévu de se rendre à une manifestation prévue lundi à Zhengzhou, la capitale provinciale du Henan, où il espérait récupérer son argent. Cette manifestation aurait été la dernière en date des nombreuses manifestations de ce type organisées dans le Henan ces derniers mois.
Plus de 200 déposants ont été bloqués de la même manière lorsque leur code sanitaire est devenu rouge, selon les membres d’un groupe WeChat.

Les concernés entre incertitude et colère

Il n’a pas été possible de déterminer si le changement de code avait pour but de bloquer les manifestants ou pour une autre raison, mais trois déposants ont déclaré à Reuters qu’ils connaissaient des personnes qui s’étaient inscrites pour se rendre dans le Henan, qui n’étaient pas liées aux fonds gelés et dont les codes n’étaient pas devenus rouges. La Yu Zhou Xin Min Sheng Village Bank, la Shangcai Huimin Country Bank et la Zhecheng Huanghuai Community Bank ont gelé les dépôts le 18 avril, et toutes trois ont indiqué à leurs clients qu’elles mettaient à jour leurs systèmes internes.

Liu, qui a refusé de donner son nom complet par peur des répercussions du gouvernement, a déclaré que son enfant pourrait ne pas être en mesure d’aller à l’école si son code ne redevient pas rapidement vert. « Je ne peux rien faire, je ne peux aller nulle part. On vous traite comme si vous étiez un criminel. Cela porte atteinte à mes droits fondamentaux », a déclaré Liu.

Wang Qiong, qui vit dans la ville centrale de Wuhan, a constaté que son code de santé était devenu rouge après s’être inscrite pour se rendre dans le Henan le 11 juin. « La police avait les détails de mon identité depuis la dernière fois que je suis allée manifester en avril », a déclaré Wang, qui dit avoir perdu l’accès à 2,3 millions de yuans (341 550 dollars). D’autres déposants ont déclaré à Reuters qu’ils avaient pu arriver à Zhengzhou en train et en voiture, mais que leurs codes étaient devenus rouges dès qu’ils avaient scanné les codes sanitaires de la ville.

À lire également

Le plus grand exercice naval conjoint du monde, un message à la Chine

Mots-clefs : ,

À propos de l’auteur
Reuters

Reuters

La Lettre Conflits
3 fois par semaine

La newsletter de Conflits

Voir aussi

Pin It on Pinterest